VOTE | 100 fans

#313 : Un Beau Jour pour Mourir

La bataille fait rage à Nottingham quand le Shérif attaque avec toutes les forces dont il dispose. Robin et les hors-la-loi se battent pour défendre le château mais ils sont forcés de se retirer.
Finalement le combat se resserre sur un petit nombre : Robin, Gisborne, Isabella et le Shérif. Qui survivra au plus sanglant des combats ?

Titre VO
Something Worth Fighting For (part 2)

Titre VF
Un Beau Jour pour Mourir

Première diffusion
27.06.2009

Première diffusion en France
14.05.2010

Vidéos

The Beginning Of The End - Allan a Dale (Spoiler majeur !)

The Beginning Of The End - Allan a Dale (Spoiler majeur !)

  

Plus de détails

Réalisateur : Matthew Evans
Scénariste : Simon Ashford

Cast secondaire
Fraser James ... Blamire
Daniel Mogacs ... Garde

Lucy Griffiths ... Marian

Blamire fait installer des trébuchets pendant que Petit Jean et Much prennent soin du corps d'Allan. Much veut sortir et se venger mais Kate, du haut des remparts annonce que les soldats sont partout. Robin et Guy sortent à la rencontre du Shérif et de Blamire. Le Shérif dit à Gisborne qu'il aurait dû vérifié s'il était bien mort et qu'il veut maintenant récupérer sa ville. Robin refuse. Vazey promet la mort à tous ceux qui s'opposeront à lui, comme Allan. Robin s'avance et lui dit qu'il vengera son ami. Avant qu'ils ne repartent, le Shérif demande à Blamire de faire une petite démonstration de leurs armes. Robin a jusqu'à midi pour libérer Isabella et Nottingham et lui livrer Guy..

Sur la place du marché, Archer explique aux hors-la-loi le fonctionnement de l'arme du Shérif, d'origine byzantine. Tuck en avait entendu parler mais ne l'avait jamais vu. Archer la décrit comme très dangereuse.

Robin arrive et annonce qu'ils vont défendre la ville pour le Roi Richard et que tout homme capable de se battre doit prendre les armes. Guy lui déclare alors qu'il n'a pas besoin de se battre, qu'il peut empêcher ça en les livrant, lui et sa soeur, au Shérif. Robin lui répond que c'est plus qu'une simple histoire de personnes, ils se battent pour l'avenir de l'Angleterre et que, s'il le veut, il peut les rejoindre. Puisque le Shérif est toujours en vie, Guy accepte de se joindre à eux. Much et Petit Jean arrivent, ils tiennent à rendre un dernier hommage à Allan avant de se battre.

Les hors-la-loi se réunissent pour brûler le corps de leur 'loyal ami'. Much et Petit Jean mettent le feu au bûcher. Guy observe la scène en retrait pendant que Kate part.

Dans sa cellule, Isabella reçoit la visite de son frère, énervé, qui veut savoir si elle savait que le Shérif était en vie. Elle répond par la négative. Guy fait alors sortir le garde et ils restent seuls. Elle lui demande pourquoi il ne l'a pas encore tuée puisqu'il a déjà tué des femmes sans défense. Il répond qu'il a déjà beaucoup trop de sang sur les mains et que, désormais, il combat aux côtés des hors-la-loi. Il lui donne une petite fiole à utiliser 'au cas où'...
Alors qu'elle tente de partir, il lui avoue qu'il le fait uniquement en souvenir de leur mère et pour le peu de sentiment qu'il reste en eux. Isabella est abasourdie et manque de tomber puis Guy sort.

Sur les remparts, Petit Jean surprend Kate qui veut quitter la ville. La jeune femme explique que quelqu'un doit aller chercher de l'aide et ainsi éviter qu'ils finissent tous comme Allan. Il la laisse partir et l'aide à descendre des remparts. Dans la Grand Salle du château, Petit Jean tente de rassurer Robin sur la décision de Kate. Ils cherchent un moyen de tenir jusqu'à l'arrivée de renforts quand Archer leur apprend qu'en fait, c'est lui qui a fabriqué l'arme du Shérif et ce, en grande quantité! Robin s'énerve et lui dit qu'il a fait ça en vain puisqu'il va mourir de ses propres armes.

Archer lui rétorque qu'il leur a fait une faveur en restant et qu'il a sauvé leurs vies. Much propose de l'enfermer dans un cachot. Archer est sur le point de sortir de la pièce quand Robin l'apostrophe à nouveau: 'Combien de gens vont mourir à cause de ta cupidité?'. Archer lui répond alors: 'Combien vont mourir en écoutant Robin des Bois? Comment des hommes mal entraînés, mal armés vont-ils stopper des machines de guerre?'. Avant de sortir, il lui demande de réfléchir à ce dans quoi il les a embarqués avant de le juger. Archer quitte la pièce. Ils doivent s'occuper des trébuchets. Les hors-la-loi sortent à leur tour.

Sur les remparts, Robin explique son plan et confie le commandement du château à Much. Robin, Guy, Tuck et Petit Jean descendent en rappel les remparts et rejoignent le campement de leurs ennemis où ils sabotent les trébuchets. Alors qu'ils sont sur le point de repartir, le Shérif apparaît et ordonne d'attaquer immédiatement. Les soldats mettent en marche les armes et mais les pierres retombent quasiment sur le Shérif et détruisent les trébuchets. Les hors-la-loi tentent de profiter de la confusion pour repartir au château mais ils sont cernés par les hommes du Shérif.

Archer arrive à cheval et repousse les soldats en tirant des flèches tout en galopant. Sa diversion leur permet de rentrer tous sains et saufs. Robin s'en prend à Much qui a ouvert les portes pour leur permettre de rentrer. Archer montre à Tuck sa prise: le feu byzantin! Tuck pense pouvoir en fabriquer pour contrer le Shérif. Ce dernier ordonne la destruction de la ville et la mort de Robin.

Dans sa cellule, Isabella tente de charmer le garde pour qu'il la libère, elle glissera un mot pour lui au Shérif. Sur les remparts, Much et Robin voient les soldats tenter d'enfoncer la porte. Robin demande que tous les hommes soient rassemblés à l'abri dans la cour du château. Ils bloquent le passage avec tout ce qu'ils trouvent (charrette renversée ...). La porte cède mais les soldats sont accueillis par plusieurs lignes d'archers commandées par Much. Ils éclaircissent les rangs du Shérif avant de se mettre à l'abri dans le château.

Dans le donjon, Isabella obtient que le garde la libère puis elle le tue. Le Shérif entre dans la ville et les hors-la-loi se préparent dans la cour. Quand la porte cède, ils sont prêts à tirer quand Blamire apparaît avec Kate devant lui. Le Shérif annonce à Robin que non seulement, il n'aura pas de renforts mais que le Roi a été fait prisonnier en Autriche et ne sera libéré que contre une rançon de 250 000 couronnes, ce que confirme Kate.
[Sur le chemin du retour de la Croisade fin 1192, Richard Coeur de Lion a été fait prisonnier en Autriche, le Duc Léopold lui en voulait de l'avoir outragé en Terre Sainte, puis livré à l'Empereur, il ne sera libéré qu'en 1194 contre une énorme rançon]

Le Shérif lui laisse alors le choix de se rendre ou de périr. Robin lui fait remarquer qu'il a fait une prisonnière alors qu'il devait tous les tuer. Vazey lui répond qu'il n'aurait alors plus personne à taxer! Cette discussion a permis à Much de monter discrètement au dessus de la porte et de préparer une corde pour attraper Kate. Il parvient à la sauver au nez et à la barbe des soldats, tout en étant couvert par des archers. Sur l'ordre du Shérif, les soldats se retirent. quant à lui, il a prévu de prendre le tunnel.

Les hors-la-loi profitent de ce répit pour consolider la porte et enlever leurs morts. Kate retrouve Robin. Tuck vient le sortir de ses sombres pensées et lui demande de s'adresser aux hommes. Robin monte alors les marches de la cour du château et leur déclare qu'ils ont déjà perdu des compagnons et qu'ils en perdront encore mais que l'Angleterre a besoin d'eux, son avenir est entre leurs mains. C'est à ce moment que les soldats reviennent à la charge. La bataille s'engage.

Dans le tunnel, le Shérif arrive devant l'endroit où il est fermé. Dans les cuisines, Tuck a réussi a refaire du feu byzantin! Kate arrive pour annoncer l'entrée des soldats dans la cour, Robin demande à tout le monde de se réfugier à l'intérieur. Isabella se montre et entre dans le tunnel. Archer veut prévenir Robin mais Gisborne décide de s'en charger seul. Archer le suit. À l'autre extrémité du tunnel, le Shérif fait sauter l'obstacle. Guy envoie Archer prévenir Robin.

Tuck prévient Robin que toute la poudre dont il dispose risque de détruire non seulement la ville mais aussi tous les hommes qui s'y trouvent. Le temps qu'il s'occupe du tunnel, il demande à Jean de retenir les soldats. Guy retrouve Isabella cachée derrière une colonne. Elle le prévient que le Shérif arrive et lui propose le poison qu'il lui a donné dans le donjon. À cet instant le Shérif apparaît.

Isabella avait tout planifié. Le Shérif engage le duel avec Gisborne. Alors que le Shérif est à genoux, Isabella s'approche de Guy dans son dos et lève son poignard mais Robin l'empêche de poursuivre son geste. Archer rejoint les combattants de même que les soldats du Shérif.

Vasey est mis à terre par Robin, il est sur le point de le tuer mais Guy se jette sur lui car Isabella allait le poignarder. Robin est alors blessé au cou. Le Shérif attrape son épée et l'enfonce dans le corps de Gisborne qui reçoit en même temps le poignard d'Isabella dans son dos. Alors que Guy est au sol, Isabella révèle à Robin qu'il va mourir car elle a trempé sa lame dans le poison que lui a donné Guy.

Ce dernier confirme ses dires à la plus grande joie du Shérif. Vasey et Isabella s'enfuient tout en promettant de revenir. Dans les bras d'Archer et de Robin, Guy leur donne une solution à leur problème. Archer part prévenir Tuck tandis que Robin reste avec Guy. Celui-ci s'excuse et dit au revoir à son ami avant de mourir.

Dans le château, Tuck finit ses préparatifs, Archer arrive et demande à tout le monde de le suivre. Dans le tunnel, le Shérif passe avec ses soldats et s'apprête à entrer dans le château. Isabella s'arrête un instant devant le corps de son frère avant de repartir, Blamire lui se recueille. Les hors-la-loi sont cachés dans un couloir parallèle au tunnel où se trouve une des grilles d'aération. Une fois les hommes du Shérif passés, Petit Jean fait sauter la grille. Robin passe le premier et tue l'habituel soldat 'en retard'. Ce combat l'affaiblit encore plus, ce que remarque Kate. Il lui demande de sortir et la confie à Archer. Tuck remarque également son état et Robin lui avoue la vérité. À la sortie du tunnel, Robin demande à Petit Jean de prendre soin des hommes dans la forêt. Archer part avec Robin.

Le Shérif découvre que le château a été déserté. Robin, dans la cour, a du mal à tirer une flèche. il est de plus en plus faible. Archer lui propose de le faire à sa place mais Robin refuse. Il se concentre et parvient à tirer sa flèche enflammée qui entre directement dans la salle où se trouvent les tonneaux de poudre, le Shérif et Isabella.

Archer et Robin s'enfuient. Le château explose à la plus grande joie des paysans et des hors-la-loi qui regardent depuis les collines.

Alors que tous s'embrassent, Robin traverse le groupe et commence à se diriger vers la forêt. Tuck explique alors ce qu'il s'est passé dans le tunnel. Much court derrière Robin pendant que Petit Jean console Kate. Tous repartent laissant Nottingham en flammes derrière eux.

Robin profite du coucher de soleil. Il confirme les dires de Tuck. Much refuse d'y croire. Robin lui dit qu'il a déjà trop de fois trompé la mort et qu'il survivra sans lui mais surtout qu'il était son meilleur ami. Il lui enlève son bonnet. Il serre ensuite Petit Jean dans ses bras puis demande à Archer de poursuivre son combat. Il conseille à Tuck de trouver un autre chef et de continuer à se battre. Il serre Kate avant de partir, seul.

Robin s'arrête au pied d'un arbre, fatigué.
Il aperçoit une jeune femme tout de blanc vêtue qui vient vers lui... Marian. Elle l'a attendu et l'heure est venue... Elle lui tend la main, il la saisit et il se lève... 'La plus grande aventure est sur le point de commencer'... Il embrasse celle qu'il appelle 'sa femme' puis il la serre dans ses bras et la fait tournoyer. Tous deux rient, heureux de se retrouver et d'être réunis... à tout jamais...

Retour à la réalité: la main du hors-la-loi retombe et son corps se fige... Robin de Locksley est mort...

Much, Petit Jean, Tuck et Archer portent le corps de Robin. Much dit n'avoir jamais imaginé une fin comme celle-ci. Tuck le reprend en disant que Robin est peut-être mort mais leur combat est loin d'être terminé.

Kate poursuit en déclarant qu'il ne voulait pas qu'ils arrêtent ni que son héritage soit perdu. Ils reprennent en coeur 'Nous sommes Robin des Bois'. Archer se joint à eux. Ils repartent...

FIN

DEVANT LA VILLE DE NOTTINGHAM

L’armée du shérif encercle la ville et prépare leur attaque.

Blamire : « Maintenant avancez le trébuchet. »

Les soldats obéissent.

Blamire : « Chargez-le… Préparez-vous… Hissez le drapeau blanc. »

Des soldats tirent sur une chaine et le bras du trébuchet touche terre prêt à être chargé.

Le shérif, se plaçant à côté de Blamire : « C’est mon destin, Blamire. Cette fois, nous y sommes presque. Bienvenue en enfer… Robin des bois. »

 

NOTTINGHAM

Devant les portes de Nottingham, Petit Jean dépose le corps d’Allan dans une charrette.

Much, avec honte : « Qu’est-ce qu’on a fait ? Nous ne l’avons pas cru, Jean. »

Petit Jean regarde Much avec tristesse puis Allan sans rien dire. Robin et Gisborne arrivent près d’eux à cheval. Furieux, Much s’écarte d’Allan.

Much, pointant du doigt le shérif : « C’est lui qui a fait ça ! [Il dégaine son épée et se dirige vers la porte] C’EST LUI QUI L’A TUE ! »

Robin : « Much ! »

Much s’arrête mais sa colère ne retombe pas.

Robin : « Much, on s’en occupera plus tard. »

Kate, depuis les remparts : « Il y a des soldats partout. Des centaines d’hommes. Nous sommes encerclés. »

Robin réalise le danger qu’ils encourent. Gisborne est perplexe.

Gisborne : « Je l’ai poignardé. Je l’ai vu mourir. » 

Robin, calme : « Eh bien, ton mort a levé une armée. »

Robin et Gisborne quittent la ville.

 

DEVANT LA VILLE DE NOTTINGHAM

Robin et Gisborne traversent le pont alors que les portes de la ville se referment derrière eux. Montés sur leurs chevaux, Blamire et le shérif vont à la rencontre de leurs ennemis. Ils sont suivis par un homme portant un drapeau blanc.

Le shérif : « Surprise. Vous m’avez cru mort. Mais vous n’avez pas vérifié, n’est-ce pas ? Une très vilaine blessure [Pointant sa clavicule gauche puis Gisborne] Gisborne, je vous le promets. Nous règlerons nos comptes. Mais pour l’instant… je veux récupérer ma ville. »

Robin : « Jamais ! C’est fini, terminé. Vos armes ne pèsent pas lourd face à la haine que ces gens ont pour vous. »

Le shérif dégaine son épée.

Le shérif : « Dis à ton armée de cul-terreux que ceux qui me résisteront sont condamnés. Pauvre Allan… [Inspectant son épée] il a couiné comme un cochon quand il est mort. »

Robin s’approche du shérif.

Gisborne : « Robin… »

Robin, s’arrêtant devant le shérif : « Et vous le paierez cher, sale porc assoiffé de sang. »

Le shérif, pointant son épée vers lui : « Menace, vaine menace. »

Robin fusille le shérif du regard puis retourne près de Gisborne.

Le shérif : « Fais-leur une démonstration, Blamire. »

Blamire lève la main. Un soldat allume une torche et met le feu à un baril enchainé au bras du trébuchet.

Blamire, baissant la main : « Lancez. »

Le soldat tire sur la chaîne et le bras se redresse brutalement lançant le baril enflammé en direction de la ville. Robin et Gisborne suivent le mouvement du baril des yeux. Il atterrit puis explose sur la place du marché. Gardant son calme malgré la colère qui bouillait en lui, Robin se retourne vers le shérif.

Le shérif : « Je te laisse jusqu’à l’aube. Donne-moi, Gisborne. Libère Isabella et rends-nous Nottingham à moi et au Prince Jean. Si tu refuses, toi et tes bruyants camarades, vous disparaitrez de la surface de la terre. »

Robin et le shérif échangent un regard glacé puis Robin fait faire demi-tour à son cheval.

 

***** Générique *****

 

PLACE DU MARCHE DE NOTTINGHAM

Archer, Kate et Tuck arrivent sur la place en courant et avisent les dégâts.

Kate : « Qu’est-ce que c’était ? »

Archer : « Les arabes appellent ça le feu grégeois... Vous allez voir, c’est assez surprenant. »

Il s’agenouille alors que Tuck et Kate le rejoignent.

Archer, tendant un morceau de bois calciné : « Regarde. [Kate le prend dans sa main et l’examine] C’est gras. Comme l’huile. Ça repousse l’eau. »

Tuck : « Tu permets ? »

Kate lui donne le morceau de bois. Tuck l’inspecte à son tour.

Tuck : « Par tous les démons de la création. J’ai entendu parler de cette invention. »

Archer ramasse un autre débris.

Tuck : « Un mélange alchimique de composants inflammable… [Il renifle ses doigts] Je connaissais mais je n’en ai jamais vu jusque-là. »

Archer, se relevant : « Ça va semer le chaos dans toute la ville. Le feu grégeois, ça détruit absolument tout sur son passage. »

Robin et Gisborne sont de retour.

Robin : « Postez des guetteurs sur les remparts ! Sécurisez la ville ! Tuck, je veux que tous les hommes valides soient armés et prêts à se battre. Nous défendons Nottingham… pour le roi ! Nous savons qu’il est en chemin. Des troupes fidèles l’attendent à Loughborough. Y faudrait lui faire passer un message. »

Gisborne : « Robin, tu aurais pu en finir en me remettant au shérif. Pourquoi ne pas l’avoir fait tout à l’heure ? »

Robin : « Ça te dépasse, n’est-ce pas, Gisborne ? Ça t’a toujours dépassé. On se bat pour l’Angleterre. Isabella est en prison. C’est ce que tu souhaitais. C’est pas ton combat à moins que tu veuilles y prendre part. »

Gisborne réfléchit un court instant.

Gisborne : « Tant que le shérif est en vie, c’est notre combat à tous. Tu peux compter sur moi. »

Robin : « Alors au travail ! »

Much et Petit Jean arrivent sur la place, tirant la charrette dans laquelle repose le corps d’Allan.

Much : « On a quelque chose à faire avant ça. »

Ils arrêtent la charrette.

Petit Jean : « Lui rendre hommage. »

Robin arrête son cheval et regarde Allan. Archer s’avance, laissant Kate regarder avec tristesse le corps d’Allan. Ce dernier a été enveloppé dans une toile de jute et déposé sur un bûcher. Son épée est posée sur son abdomen, la pointe dirigée vers ses pieds. Robin dépose l’insigne de hors-la-loi d’Allan sur son torse puis, respectueusement, il vient se placer au pied de la dépouille. Il passe devant Petit Jean, tenant une torche allumée à la main. Petit Jean acquiesce de la tête puis se dirige vers le bucher. Essayant de ne pas pleurer, Much fait de même de l’autre côté. Kate, Tuck et Archer se tiennent debout derrière Robin. Gisborne est à l’écart, un peu plus loin, appuyé contre un poteau.

Much, soulevant sa torche et regardant ses compagnons : « Pour Allan… Notre loyal ami. »

Après un bref moment de silence, Much et Petit Jean mettent le feu au bûcher. Dans un dernier geste de respect envers Allan, Gisborne se redresse et fait face au bûcher. Kate se recueille un petit moment puis s’en va. Petit Jean et Much font face à Robin qui, stoïque et silencieux, regarde le corps de son ami partir en fumée.

 

CACHOTS DU CHÂTEAU DE NOTTINGHAM

Le garde cherche ses clefs pour ouvrir la porte de la cellule d’Isabella. Cette dernière se retourne au moment où le garde ouvre la porte. Gisborne marche droit vers elle.

Gisborne : « Tu savais que le shérif n’était pas mort ? »

Furieux, il la gifle puis prend son visage entre ses deux mains et le tourne vers lui.

Isabella : « Non, je l’ignorais. »

Voyant qu’il lui disait la vérité, il la relâche et se tourne vers le garde.

Gisborne : « Laisse-nous. »

Le garde s’en va.

Isabella, s’approchant de son frère : « Tu meures d’envie de me tuer, pas vrai ? Qu’est-ce qui te retient, Guy ? Ce n’est pas que je suis une femme, non ? Tu es doué pour tuer les filles sans défense, hein ? »

Gisborne : « Tu as raison. J’ai déjà tellement de sang sur les mains. Isabella, les hors-la-loi n’auront aucune compassion pour toi. Quand l’heure de ton jugement viendra… [Il retire une petite fiole de sa ceinture et la pose dans la main d’Isabella] tu pourras toujours utiliser ça. »

Isabella : « Du poison. »

Gisborne : « Une seule goutte agit lentement et douloureusement. Si tu veux que ce soit rapide, bois tout. »

Isabella : « C’est donc ainsi que tu as pitié de moi ? [Regardant la bouteille, elle ricane] Ton dernier geste fraternel. Pour le bien de qui, hein ? Le mien ou le tien ? »

Isabella se précipite vers la sortie mais Gisborne la retient dans ses bras.

Gisborne : « Je fais ça en mémoire de notre mère… [Serrant Isabella contre son torse, il lui caresse les cheveux] encore qu’il reste bien peu de sa bonté en chacun de nous. »

Il se défait lentement d’elle, recule vers la sortie et referme à clé la porte de la cellule avant de partir.

Isabella : « Guy ? »

 

REMPARTS DE NOTTINGHAM

Il fait nuit. Kate accroche le bout d’une corde à un poteau puis se dirige vers les remparts avec le reste de la corde.

Petit Jean, s’approchant d’elle : « Où est-ce que tu vas ? »

Kate : « Il faut qu’on prévienne les troupes du roi à Loughborough. »

Petit Jean : « Non, Kate. Robin nous a dit… »

Kate, le coupant : « Robin veut me protéger. Mais il faut que quelqu’un porte un message. »

Petit Jean : « Tu as vu ce qui est arrivé à Allan ? »

Kate : « C’est pour qu’on ne finisse pas tous comme Allan que je fais ça. C’est justement pour ça. »

Petit Jean acquiesce de la tête. Kate l’embrasse sur la joue.

Kate : « Puisque t’es là, remonte la corde. Et dis à Robin… que je reviens avec une armée. »

Petit Jean, acquiesçant de la tête : « Bien. »

Kate lance la corde par-dessus les remparts et commence sa descente sous le regard inquiet de Petit Jean. Arrivée en bas, elle acquiesce de la tête en direction de Petit Jean puis s’en va. Petit Jean remonte la corde puis regarde au loin le campement du shérif baignant dans une étrange fumée de couleur orange sous la pleine lune.

 

HALL DU CHÂTEAU

Gisborne, descendant les escaliers : « Y’a un problème ? »

Les hors-la-loi sont réunis dans la grande salle. Ils sont inquiets.

Robin : « Oui, Kate. Elle a décidé d’aller à Loughborough pour prévenir les troupes du roi. »

Petit Jean : « Elle n’est pas stupide. Elle sait ce qu’elle fait. C’est toi qui l’as formé. »

Robin : « Le shérif s’amuse. Il se joue de nous. Il a l’avantage et il le sait. Il faut qu’on défende ce château jusqu’à ce que les troupes arrivent. »

Much : « Est-ce que c’est possible ? Combien de temps on tiendra s’il nous bombarde avec le feu grégeois ? »

Archer : « Il en a une énorme quantité. »

Robin : « Qu’est-ce que t’en sais ? »

Archer : « C’est moi qui le lui ai vendu. »

Exaspéré, Robin met ses mains sur la tête.

Much : « Pour de l’argent ? Hein ? »

Tuck regarde Archer alors que Gisborne baisse la tête en souriant. Much se précipite sur Archer.

Much, prenant Archer par le col de sa tunique : « Tu l’as vendu à l’homme qui a abattu mon ami. »

Robin : « Ton petit commerce vient de te rattraper, pas vrai ?  Voilà le résultat. Tu vas être bombardé par tes propres armes. »

Much relâche Archer.

Archer : « Je vous ai fait une faveur. Je suis resté avec vous tous. Je vous ai sauvé la vie, bande d’ingrats. »

Much se place à côté de Gisborne.

Gisborne, bras croisé, regardant Archer droit dans les yeux : « Tu n’auras pas eu besoin de nous sauver si tu n’avais pas piégé ce maudit tunnel pour commencer. »

Much se tourne vers Robin et pointe Archer du doigt.

Much : « Il faut l’enfermer. On peut pas avoir confiance. »

Blessé, Archer se dirige vers l’escalier.

Robin, à l’extrémité de la grande table : « Qu’est-ce qui t’arrives ? Ta conscience te tourmente ? [Archer s’arrête] Tu penses à tous les pauvres gens qui vont mourir à cause de ta cupidité ? »

Archer, à l’autre extrémité de la grande table : « Et toi tu as pensé à tous ceux qui vont trouver la mort parce qu’ils ont cru Robin des bois ? Quelques pauvres bougres [Archer s’approche de Robin] sous-entraînés, armés de pieux et de pierres contre cette machine diabolique… [Près de Robin] Commence par prendre tes responsabilités… avant de te permettre de me juger aussi hâtivement. »

Archer le regarde un petit moment puis s’en va par la porte se trouvant sous l’escalier.

Robin : « Il faut prendre les trébuchets. Une petite unité. Cette nuit. Vous êtes partants ? »

Petit Jean et Much se dirigent aussitôt vers l’escalier.

Robin : « On se retrouve sur les remparts. »

Robin quitte la pièce par la porte se trouvant à droite de la cheminée. Gisborne le suit.

 

REMPARTS DE NOTTINGHAM

Sous une pluie fine, Petit Jean dépose des cordes à intervalles réguliers tout le long des remparts. Robin le suit. Much arrive devant Robin.

Much : « Des groupes d’hommes encerclent les murailles. »

Petit Jean : « Les patrouilles habituelles. »

Robin : « Je vous redonne les consignes. On suit les douves. On se dirige vers les chariots puis vers la tente. Comme ça, on est à couvert jusqu’à proximité des trébuchets. »

Gisborne jette sa corde dans le vide.

Robin : « Much, Je te confie le château. Si jamais on revient pas, bats-toi jusqu’au bout. »

Petit Jean s’arrête et, d’un air grave, regarde Robin.

Much : « Je viens pas avec vous ? »

Robin : « Non. Non. Non. Non. Non. Non, tu restes ici. J’ai besoin que tu sois calme. Là-bas, tu risques de t’emballer. »

Much : « Mais pourquoi ? »

Robin, posant sa main sur la joue de Much : « Écoute-moi… Tu auras l’occasion de venger Allan. C’est promis. »

Much ne réplique pas. Robin lui tape amicalement la joue, se tourne vers le vide et grimpe entre deux créneaux. Tuck l’imite.  Gisborne, Robin, Tuck et Petit Jean sont debout entre les créneaux, la corde entre les mains, prêts à descendre.

Robin : « Ça y est, tout le monde est prêt ? »

Petit Jean acquiesce de la tête.

Robin : « On y va. »

Ils entament leur descente de l’autre côté des remparts.

 

EXTERIEUR DE LA VILLE

Les quatre hors-la-loi sont dans le fossé qui entoure la ville. Ils arrivent au bord du fossé lorsque deux cavaliers, faisant leur ronde, passent devant eux. Aussitôt, ils s’aplatissent au sol. Une fois le danger écarté, ils sortent du fossé et courent en direction du campement du shérif. Arrivé à proximité, ils se couchent sur le sol. Ils arrivent en rampant à côté des chariots. Robin observe des soldats regroupés autour d’un feu en train de bavarder.

Robin, se tournant vers ses compagnons et tout bas : « Vous me suivez. »

Robin rampe vers la tente. Il est suivi par le reste du groupe.

Soldat : « Enfin, je vais pouvoir dormir un peu. J’attendais la relève avec impatience. Allez, bon courage... Gardez les yeux ouverts. »

Tuck et Petit Jean arrivent à un trébuchet pendant que Robin et Gisborne sabotent l’autre.

Petit Jean à Tuck : « Ça y est ? »

Tuck : « Oui, allons-y. »

Passant inaperçus, les quatre hommes quittent le campement en rampant.

Blamire, parcourant le camp : « DEBOUT ! BANDE DE FAINEANTS ! REVEILLEZ-VOUS ! PLUS VITE QUE ÇA ! TOUS À VOS POSTES ! »

Les hors-la-loi se cachent derrière le chariot.

Blamire : « PREPAREZ VOS ARMES ! EXECUTION ! »

Les soldats s’agitent.

Robin à la bande : « Le shérif n’a jamais eu l’intention d’attendre l’aube. »

Blamire : « ON ATTAQUE MAINTENANT ! »

Le shérif se tient debout face à Nottingham.

Le shérif : « Il est temps de réveiller tout ce petit monde, non ? »

Blamire le rejoint pendant que ses hommes préparent les trébuchets puis il lève le bras.

Blamire, baissant le bras : « LANCEZ ! »

Les projectiles sont lancés mais ceux-ci s’élèvent dans les airs au-dessus du camp au lieu de se diriger vers la ville.

Le shérif, cherchant des yeux les projectiles : « Que se passe-t-il, Blamire ? »

Il se tourne vers Blamire. Celui-ci regarde en l’air. Le shérif l’imite. Blamire attrape le shérif par le bras et l’écarte des trébuchets.

Blamire : « TOUS A COUVERT ! »

Les projectiles atterrissent sur les trébuchets et explosent.

Robin : « Au château ! Vite ! »

Profitant de la diversion, les hors-la-loi courent vers Nottingham. Le shérif parcourt le camp en regardant ses armes dévorées par les flammes.

Le shérif : « MES TREBUCHETS ! »

Il aperçoit alors Robin et sa bande qui s’enfuient.

Le shérif : « ROBIN DES BOIS ! ATTRAPEZ-LE ! »

La bande se retrouve face à un groupe de soldats, épées à la main.

Soldat : « Bougez plus ! Vous êtes cernés ! Rendez-vous ! »

Tuck : « Robin ? »

Le chef des hors-la-loi réalise qu’ils sont pris au piège. Mais Archer arrivent au galop, armé de son arc et d’une flèche enflammée. Il tire dans un baril à proximité. Celui-ci explose. La bande en profite pour engager le combat avec les hommes leur faisant face. Archer tire une autre flèche qui fait exploser un second baril.

Tuck : « Sauve-toi, Robin ! Cours ! »

Petit Jean : « Au château, vite ! »

La bande s’enfuit sous le regard impuissant du shérif.

Blamire : « TIREZ ! VISEZ LE FLANC GAUCHE !  PPREPAREZ-VOUS A FAIRE FEU ! »

Archer s’enfuit au galop, poursuivi par les soldats à pied.

 

ENTREE DE LA VILLE DE NOTTINGHAM

Ayant vu la scène depuis le chemin de ronde, Much descend des remparts.

Much : « OUVREZ LES PORTES ! »

Deux hommes ouvrent la porte. Robin, Petit Jean, Tuck et Gisborne se précipitent à l’intérieur.

Robin : « Vite. Vite. Vite. Vite. »

Archer arrive au galop et s’engouffre à l’intérieur de la ville puis les hors-la-loi referment les portes, juste avant que les soldats du shérif ne rentrent.

Robin, prenant Much : « Tu vois ? Voilà pourquoi j’avais besoin de toi ici ? Maintenant tu sais ! »

Il le relâche. Excité par le moment, Much rit.

Much : « Ça, c’est pour Allan ! »

Robin se dirige vers Archer.

Robin : « Je croyais que tu nous avais abandonné ? »

Archer, descendant de cheval : « Il m’a semblé que vous aviez besoin d’aide. À propos… Je vous ai rapporté un cadeau… de la part du shérif. »

Il donne une gourde à Tuck. Robin, intrigué, s’approche des deux hommes.

Robin : « Qu’est-ce que c’est ? »

Tuck ouvre la gourde et renifle son contenu.

Tuck : « Le feu grégeois ! Voilà ce que c’est ! Si je trouve les ingrédients de base, je pourrais le fabriquer. »

Robin : « Comme ça, on pourra combattre le shérif. »

Il lui donne une tape sur l’épaule.

Robin : « Allez ! Au boulot ! »

Tuck sent sa main et se met à réfléchir

 

EXTERIEUR DE LA VILLE

Le shérif : « DETRUISEZ TOUT ! ANEANTISSEZ-LES ! »

Blamire : « ENFONCEZ LES PORTES EST ET OUEST ! »

Le shérif : « JE VEUX QUE ROBIN DES BOIS MEURT ! »

Blamire : « A L’ATTAQUE ! »

 

CACHOTS DU CHÂTEAU DE NOTTINGHAM

Isabella s’approche de la porte de sa cellule contre laquelle son gardien, un simple villageois, est assis.

Isabella : « Tiens ! Tiens ! Tiens ! Le grand garçon costaud que voilà !...  Oh ! Ne me dis pas que tu as perdu ta langue. Il n’y a que toi, moi et notre fin qui arrive à grands pas. Tu sais bien que Robin va être vaincu. Tu as vu le shérif et son armée. J’ai comme le sentiment qu’on est dans la même situation… condamnés à mourir. C’est un bon gâchis. »

 

ENTREE DE LA VILLE DE NOTTINGHAM

Robin grimpe à l’échelle et rejoint Much sur les remparts.

Much : « Robin, j’espère que le roi et ses troupes vont se hâter. »

Robin : « Kate ne va pas nous décevoir. »

Ils regardent de l’autre côté des remparts et voient un groupe de soldats pousser un chariot, sur lequel trois troncs d’arbres ont été solidement harnachés, en direction des portes de la ville pour les enfoncer. Leur premier assaut est infructueux. Le bruit de l’impact fait retourner Gisborne vers les portes. Mais elles tiennent le coup.

Gisborne, criant à Robin sur les remparts : « LES PORTES NE RESISTERONT PAS AU BELIER ET ON N’A PAS ASSEZ D’HOMMES POUR LES AFFRONTER ! »

Il court vers les portes. À l’extérieur derrière le bélier, un groupe d’archers tirent des flèches enflammées vers la ville puis réarment leurs arcs et tirent à nouveau.

Robin, se retournant vers ses hommes : « TOUT LE MONDE A COUVERT ! »

Pendant que les villageois s’enfuient, Archer, Petit Jean et Tuck se protègent des flèches des hommes du shérif. Pendant ce temps, le bélier essaie d’enfoncer la porte de la ville. Robin et Much tirent sur les hommes se trouvant derrière le bélier. Les archers du shérif ripostent.

Robin, à ses hommes : « METTEZ TOUT LE MONDE A L’ABRI DANS LA COUR DU CHÂTEAU… [Tuck se met la gourde de feu grégeois à l’épaule] ON S’Y DEFENDRA EN ATTENDANT QUE LES RENFORTS ARRIVENT ! »

Petit Jean, courant vers une charrette : « Venez m’aider !... »

Des villageois l’aident à pousser la charrette.

Petit Jean : « Allez ! Poussez !... On y est presque. »

Robin jette par terre son arc et ses flèches.

Robin à Much : « On abandonne cette tour ! Prend un groupe d’archers et retenez-les le plus longtemps possible. »

Much acquiesce de la tête pendant que Robin descend à l’échelle. Gisborne aide des villageois à renverser une charrette.

Gisborne : « Un, deux, trois ! »

Much, aux hommes sur les remparts : « ABANDONNEZ LA TOUR ! »

Tuck, suivant les villageois, court en direction du château tandis qu’à l’extérieur les soldats lancent le bélier contre la porte. À l’intérieur, Much a rejoint sept archers derrière la charrette renversée, faisant ainsi face à la porte.

Much : « Vous êtes prêts ? [La porte tremble sous le choc] TENDEZ VOS ARCS ! »

Puis les soldats lancent une dernière fois le bélier contre la porte qui finalement cède.

Much : « TIREZ ! »

Il joint le geste à la parole, imité par ses acolytes. Les flèches abattent la première rangée de soldats. Le reste de l’armée, caché derrière le bélier, fait avancer le chariot à l’intérieur.

Much : « FUYEZ ! »

Il déguerpit en direction du château avec ses hommes, suivi de près par les soldats du shérif. Ils passent derrière Tuck et ses archers.

Tuck : « ATTENTION ! VOUS ÊTES PRÊTS ? »

La première ligne d’archers met un genou à terre.

Tuck : « BANDEZ VOS ARCS !... TIREZ ! »

Des soldats s’effondrent. La seconde ligne d’archers, commandée par Petit Jean, se met en position.

Petit Jean : « PRÊTS ?... BANDEZ VOS ARCS !... TIREZ ! »

Ils tirent et tuent plusieurs soldats.

Petit Jean : « TOUS A L’ARRIERE ! »

Les archers se relèvent et se placent derrière la ligne de Much.

Much : « PRÊTS ?... BANDEZ VOS ARCS !... TIREZ ! »

Des soldats tombent à terre.

Tuck : « VITE ! ON SE REPLIE ! »

Much : « TOUT LE MONDE AU CHÂTEAU ! »

Les villageois s’enfuient vers le château.

Much : « Vite ! Courrez ! [N’arguant l’ennemi] Jamais vous m’aurez ! »

Seuls devant l’ennemi, Petit Jean et Tuck attrapent Much par derrière et le tirent vers le château.

Tuck : « Allez, rentre ! »

Les trois hors-la-loi rentrent à leur tour dans la cour du château pour se mettre à l’abri des flèches ennemies puis la porte se referme derrière eux.

 

CACHOTS DU CHÂTEAU DE NOTTINGHAM

Isabella tente toujours de séduire son gardien. Ce dernier la regarde.

Isabella : « Je crois que selon, la tradition, le condamné à mort a droit à une dernière volonté. Ouvre la porte du cachot et je réaliserai tes rêves les plus fous. »

Le gardien sourit. Il ouvre la porte de la cellule d’Isabella mais reste à la porte.

Isabella : « N’aie pas peur, approche. »

Elle s’avance dans sa direction en lui souriant. Elle lui met sa main gauche sur l’épaule, comme pour l’embrasser, puis avec son autre main, elle lui prend sa dague accrochée à sa ceinture et le poignarde.

Isabella : « Les hommes sont si crédules. »

Elle quitte les cachots.

 

COUR DU CHÂTEAU DE NOTTINGHAM

Robin court à travers la cour, prend une flèche dans son carquois et vient se poster derrière une charrette que Much, Tuck et d’autres villageois renversent face à la porte. Il arme son arc et attend.

 

NOTTINGHAM

Blamire et le shérif entrent dans la ville alors que des corps de soldats jonchent le sol.

Le shérif : « AVANCEZ LE BELIER ! FAITES-MOI SAUTER CES MAUDITES PORTES ! ET AMENEZ-MOI L’OTAGE QUE VOUS AVEZ CAPTURE ! »

Blamire : « Oui, messire ! [Il se retire dans la ville] APPORTEZ LE BELIER, EXECUTION ! »

 

COUR DU CHÂTEAU DE NOTTINGHAM

Deux villageois retiennent la poutre qui bloque l’entrée pendant que Petit Jean regarde à l’extérieur par la fente entre les deux battants.

Petit Jean, levant la tête : « ABAISSEZ LA HERSE ! »

Les trois hommes s’enfuient pendant que la herse descend. Isabella, armée d’une dague, arrive discrètement sur place. Robin se tient derrière le chariot renversé. Il bande son arc.

Petit Jean : « LES ARCHERS EN PLACE ! »

Robin est rejoint par d’autres hommes.

Robin : « Tenez-vous prêts ! »

Much : « ATTENTION ! »

Isabella s’avance vers eux, la dague à la main pendant que de l’autre côté, les hommes du shérif enfoncent la porte de la cour avec le bélier.

Much, levant son épée : « BANDEZ VOS ARCS ! »

Robin : « NON, ATTENDEZ ! »

Much : « … TIREZ ! »

Robin : « ATTENDEZ ! »

Blamire amène devant lui, Kate, les mains liées devant elle.

Kate : « Je suis désolée, Robin. »

Robin baisse son arc. La porte s’ouvre en grand sur le shérif.

Le shérif : « Crois-moi, elle risque de l’être encore plus. Elle revenait de Loughborough... »

Archer rejoint les hors-la-loi.

Le shérif, montrant un papier : « … avec ceci. Tu espérais des renforts peut-être… [Il jette le papier par terre] Tu peux oublier. »

Discrète, Isabella assiste à l’échange. Elle réfléchit quelques instants, regarde sa dague puis fait demi-tour.

Le shérif : « Tu ne me crois pas ? Dis-lui. »

Blamire pousse Kate devant lui.

Robin, tout bas : « Much. »

Robin regarde au-dessus de la porte. Much suit son regard alors que le shérif s’approche de la herse, toujours baissée.

Le shérif : « Le roi Richard ne viendra pas non plus. Il était en chemin… »

Robin passe derrière Much pour contourner le chariot renversé.

Robin à Much : « Tu vas y arriver. »

Much : « Regarde-moi, tu verras. »

Le shérif : « … mais il a été capturé par Léopold d’Autriche. »

Robin : « Vous mentez ! »

Kate : « Non, c’est vrai. Léopold veut une rançon. »

Le shérif : « Oui, une rançon de 250 000 couronnes. Assez pour ruiner le pays. »

Muni d’une corde, Much a grimpé sur les remparts au-dessus de la porte où se tient le shérif.

Kate : « Les troupes de Loughborough ne veulent pas se battre sans Richard à leur tête. »

Le shérif : « Eh bien, Robin, ton choix ? La capitulation ou l’extermination ? »

Much lance la corde à Petit Jean et à Tuck.

Robin : « Ni l’un ni l’autre... Voyez-vous…  Je n’ai pas confiance en vous. Pas du tout. Vous aviez dit ‘pas de prisonniers’. »

Le shérif, sarcastique : « Oh oui, c’est vrai ! Oui, j’avais dit ça. Des paroles un peu hâtives. Après tout, qui va payer les taxes, si je les massacre tous. »

Robin, ricane : « Alors quoi ? Vous allez épargner la population uniquement pour la réduire en esclavage plus tard ? »

Le shérif : « Mais oui. »

Robin, ricane : « Vous ne me laissez pas vraiment le choix, n’est-ce pas ? »

Le shérif rit.

Le shérif : « Ne me dis pas que comme d’habitude, tu as plus d’un tour dans ton sac ? ... »

Much s’active sur les remparts.

Le shérif : « … Que vas-tu faire m’humilier ? Sauver la fille ? Tu es si prévisible, Robin. Je suis las de ce petit jeu… [A Blamire] Tue-la ! »

Robin : « KATE ! AU DESSUS DE TOI LA CORDE ! »

Much descend du rempart accroché à la corde que tiennent Tuck et Petit Jean, le bras tendu vers Kate. Blamire sort son épée mais Kate le frappe. Much s’empare de Kate.

Much : « TIREZ ! »

Gisborne, Tuck et Petit Jean tirent sur la corde et remontent Kate et Much.

Robin : « PLUS FORT ! »

Des remparts, Archer tire sur les soldats. Il est rejoint par d’autres archers.

Kate : « VITE ! »

Les flèches pleuvent sur les soldats qui se mettent à l’abri derrière le bélier puis ils reculent. Blamire et le shérif se mettent à l’abri sur les côtés de la porte.

Un soldat : « On nous tire dessus ! »

Le shérif, énervé, à Blamire : « Je jure c’est la dernière fois que Robin se moque de moi ! »

Robin et les archers au sol tirent à travers la herse.

Le shérif, à l’abri : « AU TUNNEL ! »

Le shérif et Blamire s’enfuient pendant que ses soldats se retirent de la place devant le château.

Much, du haut des remparts : « Ça marche ! Ils se replient ! »

Robin, s’avançant vers les remparts : « Oui mais ils se regroupent. Barricadez la herse ! Exécution ! »

Kate descend les escaliers menant aux remparts et se jettent dans les bras de Robin.

Kate : « Robin ! »

Il la serre dans ses bras un petit moment.

Robin, se défaisant d’elle : « Tu vas bien ? »

Kate : « Oui. »

Un homme : « Les blessés, par ici ! »

Robin jette un coup d’œil derrière lui.  Petit Jean se dirige vers un vieil homme épuisé, tenant à peine sur ses jambes.

Petit Jean, posant amicalement la main sur son épaule : « Repose-toi. »

Le vieil homme s’assoit par terre à l’image des autres archers et combattants épuisés. Petit Jean se dirige ensuite vers un autre archer. Il lui enlève son arc des mains et prend son visage entre ses mains pour l’examiner. Près de la porte d’entrée du château, des hommes portent à bout des bras des combattants morts ou blessés et les conduisent à l’intérieur du château. Gisborne regarde ce triste spectacle puis baisse la tête.

 

COUR DU CHÂTEAU DE NOTTINGHAM

Un peu plus tard, alors qu’un feu a été allumé dans la cour, Robin, la tête posée sur ses deux bras appuyés sur le chariot renversé, semble perdu dans ses pensées. Tuck le rejoint.

Tuck, derrière lui : « Les hommes ont besoin de toi, Robin. »

Robin ne réagit pas.

Tuck : « Parle-le-leur. »

Il reste toujours sans réaction.

Tuck : « Robin ? »

Finalement, Robin tourne la tête vers lui.

Un homme : « Il va falloir continuer à se défendre. »

Sans un mot, Robin se relève et s’en retourne dans la cour qu’il traverse au milieu de ses hommes. Il monte ensuite l’escalier menant aux portes du château. Il arrive devant les portes puis se retourne vers la cour.

Robin : « Loyaux camarades. Vous connaissez la situation et vous savez… que nous sommes seuls. Nous avons déjà perdu bien des êtres chers et des proches. [Il fait les cents pas] Mais l’Angleterre perdra bien plus si nous ne résistons pas aujourd’hui face à l’ennemi. Alors oui c’est vrai. Certains d’entre nous tomberont sous les coups de l’ennemi mais notre combat, lui, se poursuivra… dans l’esprit de tous ceux qui n’ont que mépris pour l’injustice, dans le cœur de tous ceux qui chérissent la liberté. Vous tous, vous êtes l’âme de l’Angleterre, combattant la tyrannie pour un avenir meilleur. Alors posez-vous cette question : Est-ce que cette cause ne vaut pas qu’on se batte pour elle ? [Il dégaine son épée] Tous ensembles… [Il lève son épée] POUR L’ANGLETERRE ! »

La foule, l’imitant : « OUAIS ! »

Archer, près de la porte, remarque du mouvement derrière lui.

Archer, marchant vers la porte : « ILS ARRIVENT ! »

Il prend une flèche dans son carquois et bande son arc.

Un homme : « LES ARCHERS A VOS POSTES ! »

Sur la place, les hommes du shérif arrivent en masse. Deux colonnes de soldats de chaque côté du bélier. Les hors-la-loi, Robin en tête, tirent en rafale sur eux. L’homme près de Robin est tué par une flèche. Un soldat ennemi s’écroule aussitôt après. Sur les remparts, Kate jette des pierres sur les soldats qui tentent de grimper aux échelles à l’assaut du château. Devant la porte, un soldat tire sur un villageois qui tombe à terre. Aussitôt, Robin abat le soldat. Sur les remparts, Petit Jean et Much repoussent dans le vide l’échelle par laquelle les hommes du shérif tentent de monter sur les remparts.

Petit Jean : « Much, va t’occuper de la herse. Faut pas qu’elle lâche. »

Much : « J’y vais. »

Petit Jean : « Fonce ! »

Kate, épée à la main, court aux devants d’un soldat qui a réussi à grimper sur les remparts. Le combat tourne court. Elle tue son adversaire d’un coup d’épée dans le ventre.

 

DANS LE TUNNEL SOUS LE CHÂTEAU DE NOTTINGHAM

 Le shérif et Blamire marchent dans le tunnel à la tête d’un petit contingent d’hommes.

Le shérif : « Robin ne va pas comprendre ce qu’il lui arrive. »

Ils arrivent devant la porte fermée du piège d’Archer dans lequel il avait enseveli le hors-la-loi quelques heures plus tôt.

Blamire : « Le tunnel est condamné. Isabella l’avait piégé. Jamais, on n’arrivera à passer, messire. »

D’abord surpris et contrarié d’être bloqué, le shérif regarde ensuite la porte en réfléchissant.

Le shérif, souriant : « Ah, vraiment ? Ne sois pas si pessimiste. [Il ricane] Demi-tour. »

Il se retourne et s’en va.

Le shérif : « DEMI-TOUR ET APPORTEZ-MOI MON FEU GREGEOIS ! »

Les soldats s’écartent de son passage.

 

COUR DU CHÂTEAU DE NOTTINGHAM

La bataille fait rage. Les flèches pleuvent. Un villageois est abattu. Much s’avance seul près du chariot renversé et tire une flèche sur les soldats.

Much, incitant les hommes derrière lui : « LES ARCHERS TIRES ! »

Much se protège d’une flèche arrivant sur lui puis se relève pour tirer, appuyé par d’autres archers venant à son aide. Un soldat s’écroule.

 

HALL DU CHÂTEAU

Robin entre dans le hall par la porte du haut.

Robin : « Tuck ! »

Tuck, s’affairant sur une table : « Ouais ? »

Robin, s’appuyant sur la balustrade : « Il me faut ce feu grégeois ! On ne tiendra plus très longtemps ! »

Il s’apprête à faire demi-tour.

Tuck, levant la main : « Robin ! Robin ! »

Il s’empare avec empressement d’un petit pichet muni d’un long manche et verse son contenu dans un pot où ressort une mèche.

Tuck : « De l’huile de naphte ! Le shérif en avait des tonneaux entiers ! »

Robin : « De l’huile bouillante ? Ça peut toujours servir ! »

Pressé, il se retourne vers la porte.

Tuck : « Non. Non. Non. C’est beaucoup mieux que ça ! »

Il prend une bougie et l’approche du pot et met le feu à la mèche.

Tuck : « Regarde ! »

La mèche prend feu.

Tuck, s’écarte et regarde Robin : « L’huile de naphte est un ingrédient de base. »

Inquiet, Robin se retourne un instant.

Tuck, regardant la mèche : « Dépêche-toi ! »

L’huile explose dans une gigantesque boule de feu qui atteint presque le plafond. Robin en reste sans voix.

Tuck : « Et voilà, mon ami ! Je te présente le feu grégeois. »

Robin réfléchit aux possibilités qui s’offrent maintenant à lui.

Robin : « Combien y’en-a-t-il ? »

Tuck se retourne vers les tonneaux derrière lui.

Tuck : « Autant que tu en veux ! »

Robin, intensément : « Alors au travail ! »

Kate : « ROBIN !... [Elle arrive en courant près de lui] La herse est en train de céder. On ne peut plus les contenir… [Elle lui attrape le bras] Ils vont envahir la cour ! »

Robin se rue à l’extérieur. Kate le suit.

 

COUR DU CHÂTEAU DE NOTTINGHAM

Arrivé dans la cour, Robin voit Much aux prises avec deux soldats à la fois, derrière le chariot renversé. Robin attrape une flèche de son carquois et tire. Il atteint l’un des deux soldats dans le cou. Celui-ci s’effondre. Much en profite pour parer les coups du second soldat.

Robin : « MUCH ! REPLIEZ-VOUS ! JEAN ! ABANDONNE LES REMPARTS ! »

Mais Much continue de sa battre, entouré par les soldats.

Robin : « MUCH ! MUCH ! »

Alors que Petit Jean met à mort son adversaire, le feu se déclare derrière lui.

Robin : « TOUT LE MONDE A L’INTERIEUR ! »

Much, après avoir tué son adversaire et faisant signe aux autres : « ALLEZ ! »

Les combattants se replient.

Petit Jean, faisant signe avec la bannière : « TOUT LE MONDE DANS LE CHÂTEAU ! ON ABANDONNE LES REMPARTS ! »

Kate, aidant un blessé : « DEPECHE-TOI, PETIT JEAN ! »

Tout le monde s’engouffre dans le bâtiment. Much est le dernier à rentrer.

 

HALL DU CHÂTEAU

Robin arrive en courant sur le balcon.

Robin : « DISTRIBUEZ LES ARMES ET LES MUNITIONS ! GISBORNE, LES HOMMES ! METS-LES EN POSITION ! »

Archer transporte un tonneau sur son épaule et un autre contenant des flèches dans son autre main qu’il dépose à côté des autres.

Gisborne : « BARRICADEZ LES PORTES ! BOUGEZ-VOUS ! »

Isabella : « Guy ?

Gisborne se tourne vers elle.

Gisborne, étonné : « Isabella ? »

La jeune femme disparait derrière le fauteuil du shérif. Archer passe à côté de Gisborne et se précipite à sa suite mais Isabella a disparu dans le tunnel.

Archer, se tournant vers Gisborne : « C’est l’entrée qui mène au tunnel… [Gisborne s’approche de lui] Qu’est-ce qu’elle allait y faire ? Elle sait très bien qu’il est condamné. Je vais prévenir Robin. »

Archer s’apprête à partir mais Gisborne le retient.

Gisborne : « Non… [Il dégaine son épée et se tourne vers le tunnel] Elle est à moi. »

Gisborne se dirige vers l’entrée du tunnel.

Robin aux hommes à l’extérieur du hall : « BARRICADEZ LES PORTES ! »

Les hommes bloquent les portes principales du château pendant que Gisborne entre dans le tunnel. Archer lève les yeux en direction Robin puis décide de suivre Gisborne.

 

TUNNEL

Gisborne avance prudemment son épée devant lui. Archer marche de l’autre côté du couloir et voit une grille au ras du sol. Il frappe de petits coups dessus pour en vérifier la solidité.

Gisborne : « Chchchchut. »

Archer : « Où est-ce que ça mène ? »

Gisborne : « D’abord dans les caves puis dans le château. » 

 

EXTERIEUR DE NOTTINGHAM – CIMETIERE

Le shérif s’approche de l’entrée du tunnel alors que Blamire en sort.

Le shérif : « Bien. Vous avez disposé les tonneaux comme je vous l’ai dit ? »

Blamire : « Absolument, messire. »

Un soldat s’approche du shérif avec une torche. Ce dernier met le feu à un dispositif muni d’une mèche.

Le shérif : « Parfait. Magnifique. »

Il laisse tomber le dispositif dans le tunnel et s’éloigne. Étonné, Blamire le regarde s’éloigner lorsqu’une violente explosion se produit à l’intérieur du tunnel. Une boule de feu s’échappe de la tombe.

 

TUNNEL

Archer et Gisborne sont secoués par l’explosion.

Archer : « Cette explosion, c’est le feu grégeois. »

Gisborne : « C’est pour ça qu’Isabella est descendue dans le tunnel. Elle espère que l’explosion ouvrira la voie. »

Archer : « On pourrait peut-être tous en profiter ? »

Gisborne : « Va prévenir Robin. Je m’occupe d’Isabella. »

Archer fait demi-tour alors que Gisborne continue son chemin.

 

HALL DU CHÂTEAU

Tuck est debout sur les tonneaux.

Tuck, donnant un petit baril à Kate : « Vite. Vite. Remplis-moi ça !... [Sautant vers un autre tonneau] ROBIN !

Robin, arrivant à ses côtés : « Oui ? »

Tuck : « Robin… avec une si grosse quantité de feu grégeois, on risque de tout faire sauter [Inquiète, Kate se retourne vers lui] le château, le shérif et son armée… »

Kate, l’interrompant : « Ses biens disparaitront avec lui. Il s’ra fini, c’est ce qu’on veut, pas vrai ? »

Tuck : « Kate, Il y a aussi des femmes et des enfants ici. »

Archer, sortant du tunnel : « ROBIN ! Le tunnel ! Isabella l’a dégagé. »

Petit Jean, depuis le balcon, guettant la porte avec Much et d’autres archers : « ROBIN ! Ils arrivent ! »

Robin : « Il faut les repousser. [Rejoignant Archer] Tuck, tu t’en occupes. »

Tuck : « JEAN, RENFORCE LES PORTES ! »

Il frappe le dessus d’un baril avec son arme.

 

SALLE SOUTERRAINE

Isabella attend Gisborne, cachée derrière un pilier. Il s’avance, l’épée tendue devant lui.

Gisborne : « Isabella ? »

Isabella : « Guy ? »

Elle se cache de son mieux. Gisborne avance dans la salle.

Gisborne : « Isabella, où es-tu ? »

Il passe derrière le pilier où se cache sa sœur.

Isabella : « Tu n’as qu’à venir me chercher. »

Elle soupire plusieurs fois. Gisborne s’arrête et pose son épée sur la gorge de sa sœur. Cette dernière regarde d’abord le bout de la lame puis son regard se porte sur son frère.

Gisborne : « L’explosion. »

Isabella : « Oui, le tunnel est sûrement dégagé. »

Elle s’écarte du pilier et de l’épée de Gisborne.

Isabella : « Tu peux en profiter pour t’échapper si tu le souhaites. »

Gisborne baisse lentement son épée.

Isabella : « Qu’en dis-tu, Guy ?... [Elle s’avance vers lui, tenant dans la paume de sa main la fiole de poison] Tu devrais peut-être prendre le poison qui m’était destiné. Après tout ce que tu as détruit, tous les êtres qui t’étaient chers. Tu sais, mon frère, tu m’as aimé autrefois. »

Honteux, Gisborne baisse la tête alors que le shérif arrive tranquillement derrière lui.

Le shérif : « Et moi, aussi. »

Gisborne se retourne brusquement, pointe son épée vers lui puis se tourne vers sa sœur.

Gisborne : « Tu as manigancé tout ça ? »

Elle ricane.

Le shérif : « Isabella devrait naturellement abandonner toute prétention à mon titre, cela va de soi… si vous souhaitez vous joindre à moi. »

Isabella enlève son manteau qu’elle laisse tomber par terre et s’approche du shérif et de Blamire qui a suivi le shérif et qui se tient quelques pas derrière lui.

Le shérif : « Je ne voulais pas qu’un autre ait le plaisir de vous tuer alors j’ai pris l’initiative de ce petit piège. »

Blamire dégaine son épée et s’avance vers Gisborne alors qu’Isabella pointe sa dague en direction de son frère.

Le shérif : « Arrière vous deux ! Il est à moi. »

Des soldats apparaissent derrière le shérif. Ce dernier dégaine son épée.

Le shérif : « L’homme qui a osé tenter de m’assassiner. C’EST MOI QUI VOUS AI FAIT ! »

Il attaque Gisborne mais ce dernier dévie la lame et lui balance un coup de poing au visage.

Gisborne : « Je ne ferai pas deux fois la même erreur. »

Isabella court se cacher derrière un pilier alors que le combat entre le shérif et Gisborne commence. Mais très vite, Gisborne a l’avantage. Le shérif se retrouve à genoux pour parer les coups d’épée violents de Gisborne. Isabella sort de sa cachette et fonce dans le dos de son frère. Elle s’apprête à le poignarder mais Robin l’intercepte juste à temps. Il l’attrape par le cou et la pousse contre le pilier. Profitant de la diversion, le shérif blesse Gisborne au bras. Blamire envoie deux soldats pour secourir Isabella.

Robin, méchamment : « Toujours aussi perfide, n’est-ce pas ? »

Isabella donne un coup de genou dans le ventre de Robin pour se soustraire de son emprise. Les deux soldats de Blamire arrivent sur Robin. Il dégaine son épée et pare facilement l’attaque du premier. Pendant ce temps, le shérif donne un coup de pied dans le genou de Gisborne qui flanche. Le shérif s’apprête à le frapper avec son épée mais Archer intervient.

Archer : « GISBORNE ! »

Le shérif se retourne vers lui et le combat commence entre les deux hommes alors que Blamire s’attaque à Gisborne. Robin, lui, tue l’un des soldats et donne un coup de pied dans le ventre du second. Le combat fait rage entre les six hommes. Puis Robin, Archer et Gisborne prennent du recul pour se repositionner. Isabella fait face à Robin qui, en plus de son épée, dégaine sa dague. Le shérif fait face à Archer et Blamire surveille Gisborne. Tout le monde tient son arme prête à servir.

Le shérif : « C’est parfait. Une bataille aussi décisive ne concerne que les principaux protagonistes… [Il pointe son épée vers Archer] Un nouvel arrivant. Je n’ai pas l’honneur de vous connaître. »

Archer sourit ironiquement.

Isabella : « C’est le batard de ma mère… [Elle jette un coup d’œil à Gisborne] Regardez-nous. Quelle charmante famille, nous formons. »

Robin, regardant Archer et Gisborne : « Ensemble. »

Archer : « Frères d’armes. »

Le shérif attaque Robin en hurlant. Blamire s’en prend à Gisborne et les soldats attaquent Archer. Blamire donne un coup de pied à Archer qui tombe par terre et perd son épée. Mais Archer se relève.

Gisborne, lui lançant son épée : « Archer, attrape ! »

Pendant ce temps, Robin balance le shérif à terre. Il s’avance au-dessus de lui et pointe son épée sur son visage.

Robin : « Ça, c’est pour toutes les vies que vous avez prises… [Isabella sort de derrière le pilier et assiste à la scène] tous ces pauvres gens tués. »

Le shérif : « Allons Robin… »

Robin lève son épée à deux mains au-dessus de sa tête. Isabella en profite pour foncer sur lui pour le poignarder.

Gisborne, s’interposant : « ROBIN ! »

Gisborne pousse Robin plus loin mais la lame d’Isabella a le temps d’égratigner le cou de Robin. Profitant de la diversion et d’avoir Gisborne sans arme au-dessus de lui, le shérif ramasse son épée et transperce Gisborne en pleine poitrine. Isabella s’avance alors vers eux et poignarde son frère dans le dos pendant que le shérif retire son épée. Gisborne s’écroule aux pieds de sa sœur.

Robin : « GISBORNE ! »

Archer s’agenouille à côté de Gisborne qui tente de se relever en suffoquant mais en vain pendant que le shérif se remet debout.

Robin, pointant son épée vers Isabella et le shérif : « Ça finit, ici !... Et maintenant ! »

Isabella, pointant sa dague vers Robin : « Comme tu as raison, Robin des bois. »

Elle siffle en se caressant le cou.

Robin : « Ce n’est qu’une égratignure. Je m’en remettrais ! »

Isabella : « Non. Non. Non. N’en sois pas si sûr. Après tout, la lame était peut-être rouillée ou… ou pire va savoir. »

Gisborne lève la tête vers sa sœur.

Gisborne : « Qu’est-ce que tu as fait ? »

Isabella : « J’ai versé du poison sur la lame de l’épée. Quelques gouttes qui courent à présent dans ton sang… [Robin baisse son épée] Tu devrais être mort avant le coucher du soleil. »

Robin : « Elle dit la vérité. »

Gisborne acquiesce de la tête.

Le shérif, en extase : « Oh ! C’est presque trop beau pour être vrai. [À Isabella] Vous avez tué Robin des bois ! AH ! Nous allons revenir [Robin s’avance vers eux en pointant son épée devant lui] pour achever les autres avec une armée. Par pitié… ne meurs pas sans moi. [Il recule avec Isabella] Je ne veux pas manquer le clou du spectacle. »

Le shérif et Isabella s’en vont.

Gisborne, gémissant : « Robin ! »

Robin, s’agenouillant à ses côtés : « Gisborne. »

Archer s’agenouille près de Gisborne et le prend dans ses bras.

Gisborne, d’une voix rauque à Robin : « Il y a un moyen de sortir… par les caves… On peut y accéder par le tunnel. Le shérif et ses hommes prendront la voie la plus facile, celle du hall. »

Archer regarde Robin et acquiesce de la tête.

Archer : « On cache toute le monde dans le tunnel. Les hommes du shérif passent et après on fait sortir les nôtres. »

Robin, acquiesçant : « Va prévenir Tuck. Dépêche-toi. »

Archer s’apprête à partir mais Gisborne le retient.

Gisborne, sérieusement : « Mon frère. »

Archer lui sourit tristement avant de partir, laissant tomber la tête de Gisborne. Ce dernier grimace. Robin remplace Archer et lui supporte la tête.

Gisborne : « Cette fois, c’est la fin. »

Robin : « Pour toi et pour moi, mon ami. »

Gisborne : « Je regrette. [Robin secoue négativement la tête] Toi, au moins, tu as quelqu’un qui t’attends… Marianne… L’amour de ma vie… Elle a toujours été à toi. »

Robin retient ses larmes. Gisborne attrape le coude de Robin.

Gisborne, fixant Robin : « J’ai vécu dans la honte… au moins, grâce à toi… je meurs fier… et libre. »

Le regard de Gisborne se fige. Il est mort. Robin lui ferme les yeux tandis que la main de Gisborne retombe mollement sur sa poitrine. Robin pose sa main sur celle de Gisborne, tout en reposant doucement sa tête sur le sol puis il se recueille un moment en silence.

 

HALL DU CHÂTEAU

Petit Jean et Much sont les derniers hommes à garder les portes de la Grande Salle depuis le balcon.

Much : « Tuck, on peut plus rester ici ! On peut plus les repousser. »

Petit Jean ouvre les portes et balance quelque chose à l’extérieur. Tuck verse un pichet.

Tuck : « Tenez encore quelques minutes ! Courage ! »

Kate, se tenant à ses côtés : « DEPECHE-TOI ! »

Archer sort du tunnel.

Archer : « QUITTEZ VOS POSTES ! SUIVEZ-MOI TOUS IMMEDIATEMENT ! ORDRE DE ROBIN ! »

Archer prend un petit garçon dans ses bras.

Archer : « TOUT LE MONDE ! TOUT DE SUITE DANS LES CAVES ! »

Kate, encourageant les villageois : « Allez ! Allez ! Allez ! »

Robin, sortant du tunnel : « Tuck ! »

Tuck : « Oui. »

Robin, avec difficulté : « Tu as fini ? »

Tuck : « Oui, ça y est. »

Kate : « Allez, allez, plus vite. Dépêchez-vous ! »

Tuck à Robin : « Et Gisborne ? »

Robin, sérieusement et secouant la tête : « Non. »

Kate : « Allez. Allez. Dépêchez-vous ! »

Robin grimace, ressentant les premiers effets du poison. Tuck s’aperçoit que quelque chose ne va pas.

Robin, impatient : « DESCENDEZ IMMEDIATEMENT DANS LES CAVES ! »

Tuck : « PLUS VITE ! »

Kate : « Allez plus vite ! »

Much : « Allez dans les caves ! Allez ! Allez ! »

Kate tire un jeune homme vers le tunnel. Robin la suit. Pendant que Much et Petit Jean forcent les derniers hommes qui gardaient les portes à les suivre.

 

SALLE SOUTERRAINE

Le shérif et ses hommes pénètrent dans la salle puis ces derniers continuent leur chemin tandis que le shérif s’arrête lorsqu’il voit Isabella s’approcher du corps de Gisborne.

Le shérif : « Ce n’est pas le moment de faire du sentiment. »

Il poursuit son chemin. Froidement, Isabella baisse les yeux sur le corps de son frère puis, avec détermination, elle rejoint le shérif. Plus loin, Blamire ramasse son arme en regardant, consterné, le corps de Gisborne. Pendant ce temps, les défenseurs du château sont cachés à proximité.

Robin : « Taisez-vous ! Chut ! »

Much et Archer regardent passer devant eux les hommes du shérif par la grille du tunnel. Une fois les troupes disparues, Archer tente d’ouvrir la grille.

Robin : « Allez-y, tirez ! Plus fort ! »

Petit Jean arrive à la rescousse.

Petit Jean, traversant le groupe des villageois : « Laissez-moi passer… [Donnant son bâton à Tuck] Tiens ça ! »

Il crache dans sa main puis se frotte les mains. Il attrape ensuite la grille à deux mains et commence à tirer.

Much : « Vas-y, Jean ! »

Kate : « Courage, Jean !... Allez, plus fort ! »

Petit Jean redouble d’efforts et la grille cède. Much le félicite en lui tapant dans le dos.

Much : « Heureusement que t’es là, Jean. »

Petit Jean sort le premier.

Much : « Allez-y, sortez !... Allez, vas-y ! Chut ! »

Robin sort de la cachette puis se retrouve devant un soldat retardataire.

Robin à Petit Jean : « Je m’en charge ! »

Le combat s’engage mais, après quelques échanges de coup d’épée, Robin transperce son adversaire.

Much au villageois : « C’est bon, venez ! »

Mais le combat a épuisé Robin. Il se tient contre le mur.

Robin, épuisé : « Allez-y ! Sortez tous ! Dépêchez-vous ! »

Petit Jean : « Avancez ! » 

Kate : « Vite !... [Elle s’approche de Robin] T’es blessé ?... [Il ne répond pas] Robin ? »

Robin : « Non, c’est rien. Va avec les autres. On se retrouve dehors. Va. »

Kate : « D’accord. »

Elle suit les villageois. Archer arrive près de Robin.

Robin : « Archer, il faut pas qu’elle sache [Archer regarde dans la direction que Kate a prise] D’accord ? »

Archer acquiesce et suit les villageois. Tuck arrive, à son tour, à la hauteur de Robin.

Tuck : « Qu’elle sache quoi ? Qu’est-ce qui s’est passé ? »

Robin pose sa main sur l’épaule de Tuck.

Robin : « Il faut que je te dise quelque chose. »

 

CIMETIERE

Petit Jean aide Kate à sortir du tunnel par la tombe. À son tour, Kate aide un jeune homme.

Petit Jean : « Vite. »

Robin sort à son tour.

Robin : « Jean… Emmène-les dans la forêt. [Petit Jean s’exécute aussitôt] Tuck, t’es sûr que le piège est prêt ? »

Tuck : « Oui. »

Robin : « Archer… Viens avec moi. Viens. »

Robin s’en va après avoir acquiescé de la tête en direction de Tuck. Ce dernier soupire et échange un regard avec Archer avant que ce dernier ne rejoigne Robin. Tuck les regarde partir puis rejoint les villageois dans la forêt.

 

HALL DU CHÂTEAU

Pendant ce temps, le shérif est arrivé dans le hall et arpente la pièce vide en silence. Isabella arrive à son tour dans la pièce.

Isabella : « Ils se sont échappés. Comment est-ce que c’est possible ? »

Contrarié, le shérif marche entre les barils tout en réfléchissant.

 

PLACE DU MARCHE DE NOTTINGHAM

Robin et Archer, arcs bandés, marchent sur la place jonchée de cadavres. Robin s’approche d’un feu et allume sa flèche. Respirant fortement, il bande son arc. Mais ce geste le fait souffrir.

Archer : « Tu vas y arriver ? »

Robin : « Évidemment [Il rassemble ses forces] Je suis Robin des bois, non ? »

Il bande à nouveau son arc et tire.

 

HALL DU CHÂTEAU

La flèche passe par la herse, les portes du château et à travers la balustrade du balcon avant de se planter dans le baril à côté du shérif et d’Isabella. Le shérif se retourne immédiatement vers le balcon croyant y trouver Robin.

 

PLACE DU MARCHE DE NOTTINGHAM

Robin : « Ne restons pas là [Il se retourne vers Archer] Cours. »

Robin et Archer quittent Nottingham en courant.

 

HALL DU CHÂTEAU

Le shérif renifle un gros bouchon se trouvant sur le baril à côtés de lui, tout en regardant autour de lui.

Le shérif : « Ça empeste le feu grégeois. »

Son regard se pose sur la flèche enflammée de Robin plantée dans le baril. Il regarde le bouchon qu’il tient à la main et réalise qu’il est en danger de mort. Mais le baril explose. Les soldats, gardant les portes du château, sont projetés plus loin par le souffle de l’explosion.

 

A L’EXTERIEUR DE NOTTINGHAM

Une série d’explosions secoue le château. Les villageois qui s’enfuyaient se retournent. Le hall du château explose, sapant les bases du château qui commence à s’effondrer sur lui-même. Archer et Robin sortent de la ville en courant, sautant par-dessus les cadavres jonchant le pont. Pendant ce temps, le donjon du château s’écroule dans un amas de poussière qui envahit alors la ville.

Kate, sautant dans les bras de Petit Jean : « On a réussi ! On a réussi ! »

Much : « OUAIS ! »

Les villageois explosent de joie. Robin et Archer courent vers eux. Much vient à leur rencontre. Il saute dans les bras de Robin qui accuse le coup tant qu’il peut.

Much : « On a réussi ! [Il prend Archer dans ses bras] On a réussi ! »

Les villageois en liesse félicitent Robin en lui tapant dans le dos alors qu’il traverse en silence la foule. Il continue son chemin sans se retourner.

Much, remarquant l’absence de Robin : « Où est Robin ? Robin. Il doit fêter ça avec nous ! »

Tuck arrête Much.

Tuck, grave : « Écoutez-moi. Il y a eu un combat dans le tunnel. Isabella a éraflé Robin avec sa dague. La lame était empoisonnée. »

Much, incrédule : « Quoi ? »

Tuck : « Il va mourir, Much. Très vite… Il est temps de lui dire adieu. »

Petit Jean est stupéfait. Archer baisse la tête. Much n’arrive pas à le croire et court après Robin qui a atteint la colline menant à la forêt. Petit Jean s’approche de Kate.

Petit Jean, tentant de la prendre dans ses bras : « Kate. »

Kate se dégage avec colère.

Kate : « NON ! »

Mais Petit Jean maintient son emprise et Kate se laisse embrasser, pleurant contre sa poitrine. Tuck suit Much et Robin. Petit Jean et Kate font de même. Archer jette un dernier regard sur les ruines du château avant de les suivre à son tour avec les autres villageois.

Robin continue de marcher vers la forêt et sourit en passant sa main dans les hautes herbes, se remémorant probablement son retour chez lui, à Locksley, quelques années plus tôt.

 

FORÊT DE SHERWOOD

Robin a la tête levée vers le ciel alors que ses compagnons arrivent en silence derrière lui.

Robin : « J’avais oublié à quel point les couchers de soleil étaient beaux. »

Il soupire et regarde les arbres autour de lui.

Robin : « Sherwood... C’est chez moi. »

Robin tourne la tête vers ses compagnons et s’attriste à la pensée qu’il va les quitter. Il se retourne vers eux en rassemblant son courage.

Much, tentant de rester brave : « Est-ce que c’est vrai ? »

Robin, acquiesçant de la tête : « La dernière bataille. »

Petit Jean, secouant la tête : « Non. »

Much : « Non, c’est pas possible… Y a un remède. C’est forcé. »

Robin baisse les yeux en secouant la tête.

Robin : « Much… »

Il s’avance vers lui.

Robin : « Nous avons défié la mort… tellement souvent. »

Much retient ses larmes comme il peut et fait un pas vers Robin.

Much : « Qu’est-ce que je vais devenir sans toi ? »

Robin place ses mains de chaque côté du visage de Much en souriant.

Robin : « Écoute… Tu es déjà un homme bien meilleur… bien meilleur que moi. »

Il lui retire son bonnet et l’oblige à le regarder droit dans les yeux.

Robin : « Tu es Much… et tu es mon meilleur ami. »

Robin le prend dans ses bras. Much ne peut retenir plus longtemps ses larmes. Il étreint longtemps son ami puis, une larme coulant sur sa joue, Robin le repousse pour se diriger vers Petit Jean derrière Much. Ce dernier, effondré, lui tourne le dos incapable de regarder son ami faire ses adieux.

Petit Jean : « C’est pas juste. »

Robin : « Oh, voyons, Jean !... [Tentant de sourire fièrement] Au contraire ! Aujourd’hui est un bon jour pour mourir ! »

Petit Jean étreint Robin. Les deux hommes pleurent dans les bras l’un de l’autre puis Robin se tourne vers Archer. Mais Robin soufre. Il gémit et se plie en deux. Archer se porte à son secours. Il le relève tout en le gardant près de lui. Robin lui attrape alors le bras.

Robin : « Et toi… Débrouille-toi pour que ça ne finisse pas ici. Parce que c’est ici… C’est ici qu’est ta place. »

Archer, tristement : « Quoi ? Sans toi ? »

Robin : « Ces hommes sont tes frères désormais… [Il se tourne vers Tuck] Notre lutte n’est pas encore finie, Tuck. Tu m’as retrouvé et tu m’as sauvé… Vous trouverez un autre chef. Je vous fais confiance. »

Robin et Tuck s’étreignent. Robin regarde en l’air et gémit avant de se séparer de Tuck et de se tourner vers Kate.

Robin : « Kate… »

Il posa sa main sur sa joue.

Robin : « Ma courageuse. »

Elle lui caresse la joue puis pose sa tête aux creux de son épaule en sanglotant.

Robin : « Je regrette de devoir te quitter. »

Il regarde la bande.

Robin : « De vous quitter tous... Mais je dois faire ça tout seul. »

Robin s’écarte de Kate alors que Much se retourne vers lui. Kate le laisse partir. Robin commence à grimper la colline puis s’appuie contre un arbre. Il souffre, gémit légèrement puis met sa main sur son estomac avant de reprendre son chemin sous les regards rempli de larmes de la bande qui se rassemble. Petit Jean place sa main droite sur l’épaule de Kate et sa main gauche sur celle de Much. Archer et Tuck sont en léger retrait derrière eux. Ils voient Robin s’arrêter et se pencher en avant à cause de la douleur puis il reprend son chemin et disparait dans la forêt.

 

FORÊT DE SHERWOOD

Robin s’accroche péniblement aux racines d’un vieil arbre. Puis, il s’assoit à ses pieds. Épuisé, il pose sa tête en arrière contre l’arbre. Il respire lourdement en regardant la forêt devant lui mais son regard est attiré par un mouvement un peu plus loin. Une femme, portant un manteau clair à capuche, s’approche de lui en serpentant entre les arbres. Il la reconnait et lui sourit.

Robin, murmurant : « Marianne. »

Elle s’arrête quelques pas devant lui et lui sourit.

Marianne : « Je t’attendais. »

Robin, heureux et triste à la fois : « Je savais que je te retrouverais. »

Il rit. Marianne sourit.

Marianne : « Il est temps. »

Elle lui tend la main. Robin tend péniblement son bras pour attraper la main de sa femme puis les deux mains se rejoignent.

Marianne : « La plus grande aventure est encore à vivre. »

Robin se met debout. Marianne lui sourit. Robin lui caresse la joue.

Robin : « Ma femme. »

Marianne : « Pour l’éternité, mon amour. »

Il sourit puis ils s’embrassent longuement puis ils se séparent et rient tous les deux. Marianne se jette alors dans ses bras et Robin la fait tournoyer.

La main tendue de Robin tente d’atteindre quelque chose d’invisible puis, d’un seul coup, la main tombe sur le sol. Dans un dernier soupir, Robin s’affaisse contre l’arbre, sa tête tombant sur sa poitrine. Au cœur de la forêt de Sherwood, les oiseaux continuent de chanter comme si de rien n’était alors que le légendaire Robin des bois venait de rendre son dernier soupir.

 

***** Épilogue *****

 

Much, Petit Jean, Tuck et Archer transportent le corps de Robin sur une civière. Kate suit solennellement la procession. Un lys blanc, coincé entre les mains de Robin, est posé sur sa poitrine. Ses compagnons posent la civière par terre. Dévasté par le chagrin, Much soupire en regardant le corps de son ami. Tuck s’éloigne de quelques pas.

Much : « J’aurais jamais cru…  que ça finirait ainsi. »

Tuck, se rapprochant : « Ce n’est pas fini, Much... Robin des bois continue. Notre travail ici est loin d’être achevé. »

Much : « Notre chef, notre ami, est mort… [Il secoue la tête] On ne peut pas continuer. »

Petit Jean regarde Robin. Archer s’appuie contre un arbre. Tuck pose sa main sur l’épaule de Much.

Tuck : « Tu veux que son héritage meurt avec lui ? »

Much regarde Tuck.

Kate : « Il voudrait pas qu’on laisse tomber. »

Much regarde Kate sans répondre. Celle-ci le regarde puis fixe Robin.

Tuck : « Tant que le Prince Jean et les siens apporteront malheur et souffrance au peuple d’Angleterre, nous les combattrons. »

Petit Jean, regardant Robin : « Nous sommes Robin des bois. »

Kate acquiesce de la tête. Déterminée, elle s’avance vers Tuck et serre la main de Tuck avec fierté tout en regardant Robin. Petit Jean joint sa main à la leur. Archer s’avance vers eux et regarde Robin.

Archer à Tuck : « Comptez sur moi. »

Puis il joint sa main aux leurs.

Petit Jean : « Much ?... Pour Robin. »

Much contemple tristement le corps de son meilleur ami puis lève les yeux en direction de Petit Jean. Kate le regarde. Il regarde à nouveau Robin puis, en silence, va poser sa main sur celles de ses compagnons. Souriant, Tuck pose son autre main sur celle de Much.

Tuck : « Robin des bois. »

Petit Jean : « Robin des bois. »

Much acquiesce.

Kate/Archer/Much : « Robin des bois. »

Ils se séparent et reprennent leur place autour de la civière.

Tuck : « Allez, emmenons-le. »

Ils soulèvent la civière puis se mettent en marche à travers la forêt afin d’amener le légendaire Robin des bois dans sa dernière demeure. Kate les suit en portant le bâton de Petit Jean.

 

***** Fin de l’épisode *****

***** FIN DE LA SAISON 3 *****

***** FIN DE LA LEGENDE *****

Ce script a été réalisé par Allthingsrobin sur le site Hood Winked.
This transcript was made by Allthingsrobin on Hood Winked.

 

OUTSIDE NOTTINGHAM TOWN.

The Sheriff ’s army surround the town. Blamire shouts orders.

BLAMIRE : Bring forward the trebuchets.

The soldiers push one of two large contraptions of golden, new wood forward and a soldier brings over a small barrel.

BLAMIRE : Load and make ready.

The soldiers pulls on the chains to lower the arms and fasten the barrel in place.

BLAMIRE : Unfurl the flag of truce.

The Sheriff comes up beside Blamire.

SHERIFF : This is my destiny, Blamire. The time is almost upon us. Welcome to hell, Robin Hood.

 

NOTTINGHAM TOWN. INSIDE THE MAIN GATES.

Little John lays Allan’s body on the ground inside the gates. Much looks down at it with shame.

MUCH : What have we done ? We doubted him, John.

Robin and Gisborne come round the corner from the castle on horseback. Much steps back and points at the gate, his temper rising.

MUCH : He did this. [Draws sword and walks round Allan towards the gate] He killed him !

Robin and Gisborne stop by him.

ROBIN : Much !

Much obediently stops, but his ire still shows.

ROBIN : Much, you’ll have time for that.

On the battlements above, Kate calls down.

KATE : There’s soldiers at every wall. Hundreds of them. The whole town’s surrounded.

Robin’s face falls. Gisborne stares, perplexed at the turn of events.

GISBORNE : I put a dagger in him. I saw him die.

ROBIN, With stoic calm : Well, that ghost has raised an army.

Robin and Gisborne kick their horses forward.

 

OUTSIDE TOWN.

The gates open. Robin and Gisborne canter across the bridge. Archer and Tuck close the gates behind them. Blamire and the Sheriff walk their horses to meet their adversaries, followed by a man with a white banner.

SHERIFF : Surprise. You thought I was dead. But you didn’t check, did you ? Very nasty wound. [Points to below his left shoulder, then at Gisborne] Gisborne, we will have our reckoning. Right now... [holds his arm out]... I want my town back !

ROBIN, With quiet intensity : Never. You’re finished, Vaisey. Your weapons are no match for the hatred these men have for you.

The Sheriff draws his sword over his horse’s back.

SHERIFF : You tell your peasant army anybody who resists me will die. Poor Allan... [Robin walks his horse forward as the Sheriff inspects his blade] ... he squealed like a stuck pig when he died.

GISBORNE, In warning : Robin...

Robin stops his horse sideways in front of the Sheriff ’s.

ROBIN : And you’ll pay for that, you murdering swine.

SHERIFF, Unperturbed, pointing his sword at Robin : Sticks and stones, Hood.

Robin, glaring at the Sheriff, sharply reins in the horse and it rears slightly before Robin walks it back to Gisborne’s side.

SHERIFF : Give them a demonstration, Blamire.

Blamire raises his hand. A soldier lights the barrel chained to the trebuchet’s arm. Blamire drops his hand.

BLAMIRE : Loose.

Robin and Gisborne watch the flaming barrel fly deep over the town wall. It lands in the marketplace and explodes. Robin turns back to the Sheriff with stoic calm, masking the fury within.

SHERIFF : You have until dawn. Give me Gisborne, release Isabella, and then return Nottingham to myself and Prince John. Otherwise, you and your noisy friends, well, they’ll be wiped off the face of the earth.

Robin and the Sheriff exchange glares one last time before turning their horses around.

 

OPENING CREDITS

 

NOTTINGHAM TOWN. MARKETPLACE.

Archer, Kate and Tuck run in from the gates as the townsfolk scream and run away in panic.

KATE : What the hell was that ?

Archer surveys the damage.

ARCHER : The Arabs call it Byzantine fire. [Kneels over the barrel remains] Doesn’t work like you’d expect. [Archer hands the charred wood to Kate] See ? [Rubs his fingers] Sticky, like oil. [Kate inspects the wood] Repels water.

TUCK, Holding his hand out to Kate : May I ?

Kate puts the wood in his hand and he looks it over, frowning.

TUCK : “Phlegon thanatos.” Literally “the burning death.”

Archer picks up another piece of debris.

TUCK : An alchemical mixture of flammable elements. [Sniffs his fingers] I’ve heard of it, but I’ve never seen it used till now.

ARCHER, Stands : This will spread chaos across the town... destroying everything and everyone in its way.

Robin and Gisborne return.

ROBIN : Put lookouts on every wall! Scour the town !

Robin stops at Tuck and circles his horse in front of him. Gisborne dismounts.

ROBIN : Tuck, I want every able-bodied man armed and ready. We hold Nottingham... for the King ! We know the King’s coming ! He has loyal troops waiting for him at Loughborough. If we can get word to them...

GISBORNE : Robin, you could end this now by giving me up to the Sheriff. You could have done it back there. Why didn’t you ?

Robin leans down to him from his horse.

ROBIN, Intensely : This is bigger than you, Gisborne. It always has been. [Gisborne’s eyes widen] We are fighting for the future of England. You have Isabella behind bars. That’s what you wanted. This isn’t your fight unless you choose it to be.

Gisborne thinks a brief moment.

GISBORNE : While the Sheriff lives this is all our fight. I’m with you.

ROBIN To Tuck : Get it done !

Much and Little John wheel in a cart from the main gates with Allan’s body on it.

MUCH : There’s something we have to do first.

Much and Little John set the cart down on its handles. Little John stands up again.

LITTLE JOHN : Honour the dead.

Robin stops his horse and looks at Allan, dreading the deed. Archer steps forward to help as Kate stares at Allan’s body.

 

Allan’s body has been wrapped tightly in burlap and set upon a pyre. One short sword has been laid on his abdomen, pointing to his toes. Robin places Allan’s tag on his chest. Waiting behind Robin on either side of the pyre are Little John and Much, each with a lit torch. Tuck, Kate and Archer stand several paces off at Allan’s feet. Gisborne stands even further behind them, leaning on a post. Robin walks to the side and nods at Little John. Little John nods back, then he and Much step to the pyre. Much raises his torch and looks round at them all, trying not to cry.

MUCH : To Allan, our loyal friend.

There’s a brief moment of silence before Little John and Much reach down with the torches and light the pyre. Gisborne takes a step from the post and stands tall, facing Allan with a final gesture of respect. Kate makes a decision and resolutely walks away behind him as Robin stands, stoic and silent, watching the flames rise.

 

NOTTINGHAM CASTLE. DUNGEONS.

Keys jingle as a guard and Gisborne approach Isabella’s cell. The guard unlocks the door and Gisborne storms in.

GISBORNE : Did you know the Sheriff was still alive ?

Gisborne slaps Isabella’s face with rage, then grabs it and turns it to look in her eyes. She stares at him with hatred.

ISABELLA : I knew nothing of this.

Gisborne searches her eyes for a hint of a lie and sees none. He lets go and turns to the guard.

GISBORNE : Leave us.

The guard obediently disappears. Isabella walks boldly towards Gisborne.

ISABELLA : You so want to kill me, don’t you ? What’s stopping you, Guy ? Not the fact that I’m a woman, surely. You’re so good at killing defenceless females.

GISBORNE : You’re right. There is too much blood on my hands already. Isabella, you’ll find no mercy amongst the outlaws now. [Looks down to his belt] So when the time is right... [unhooks a small corked bottle from his belt]... you might want to use this.

Gisborne places the nearly empty, pink glass bottle onto Isabella’s palm. She immediately suspects what it is.

ISABELLA : Poison.

GISBORNE : A single drop will act slowly and painfully. For it to be quick, you must take it all.

ISABELLA : This is your idea of mercy ? [Looks at the bottle and scoffs.] Your last brotherly gesture. For whose sake, Guy ? Mine or yours ?

Isabella bolts for the open door but Gisborne catches her.

GISBORNE : I do this for our mother’s sake... [Gisborne strokes her hair as he holds her against his chest] ... although there’s precious little of her goodness left in either of us.

He gently lets her go, holding her back as he reverses out the door, closes it, locks it and leaves.

ISABELLA : Guy...

Gisborne does not turn back, his deed done.

 

NOTTINGHAM TOWN. BATTLEMENTS. NIGHT.

Kate ties a rope around the post of the gibbet. She heads for the edge of wall as Little John approaches her.

LITTLE JOHN : What are you doing ?

KATE : We have to get word to the King’s troops at Loughborough.

LITTLE JOHN : No, Kate. Robin—

KATE, Interrupting : Wants to protect me. But someone has to get help.

LITTLE JOHN : You saw what happened to Allan.

KATE : It’s so we all don’t end up like Allan that I’m doing this.

LITTLE JOHN, Smiles in fatherly approval and nods : Hmm.

Kate reaches up and kisses his cheek.

KATE : Pull the rope up after me and tell Robin... I’ll be back with an army.

LITTLE JOHN, Nods : Right.

Kate abseils down the side as Little John watches. At the bottom, Kate looks up and nods. Little John waves. Kate checks for soldiers, then runs off into the night. Little John looks out at the army in wait under an orange haze and a nearly full moon.

 

NOTTINGHAM CASTLE. THE GREAT HALL.

Gisborne comes downstairs from the balcony entrance and sees the gang’s distressed faces. Robin leans over the far end of the long table. Archer sits staring into the fireplace. Tuck takes off his bandage.

GISBORNE : What’s happened ?

ROBIN, Agitatedly : It’s Kate. Kate’s taken it upon herself to go to Loughborough for the troops.

LITTLE JOHN, Defending her decision : She knows what’s she’s doing. You taught her well.

ROBIN : The Sheriff is playing with us ! [Stands, exasperated] He knows he’s got the advantage. We have to hold this castle until the troops arrive.

MUCH : Can we ? I mean, how long under bombardment from Byzantine fire ?

ARCHER : He’s got plenty of it.

ROBIN : How do you know ?

ARCHER : I sold it to him.

Robin turns round and puts his hands on his head in utter disbelief.

MUCH : For a profit ?

Tuck looks up at Archer as Gisborne silently chuckles at Much. Much strides forward and grabs Archer’s shirt.

MUCH : You sold it to the man who killed my friend ?!

ROBIN, Turns round to Archer and roars : Well, now your trade has caught up with you ! And you’re going to be bombarded by your own weapons !

Much circles the table to stand behind Gisborne.

ARCHER : I’ve done you a favour by sticking round here. [Robin glares at him] I saved your ungrateful lives !

GISBORNE : Our lives wouldn’t have needed saving if you hadn’t trapped the tunnel in the first place.

MUCH, Points at Archer : We lock him up ! We can’t trust him.

Archer, hurt and flustered, walks towards the stairs.

ROBIN : Well, what’s the matter ? A guilty conscience ? [Archer stops. Robin leans on the table again] And what about all those people that are going to die because of your greed ?

Archer turns round and leans on the opposite end of the table.

ARCHER : Well, what about all those who have died because they listened to Robin Hood ?

Robin stares silently at him. Archer walks the length of the table to him.

ARCHER : A few untrained, under-equipped peasants... [gestures towards the Sheriff]... against that war machine. [Robin hangs his head. Archer leans on the table next to him] So you think about what you got them into... before you ever try and judge me.

Archer leaves through the door under the balcony. There is an icy silence before Robin announces his decision.

ROBIN : We have to take the trebuchets. [Much looks up at him] A small unit, tonight. You with me ?

Little John and Much immediately head for the stairs.

ROBIN : I’ll see you all at the battlements.

Robin heads for the door by the fireplace and Gisborne follows him out.

 

NOTTINGHAM TOWN. BATTLEMENTS. NIGHT.

Little John lays out four coiled ropes in a line along the parapet. Much runs up to Robin to report as the others ready their ropes for the descent.

MUCH : There’s pockets of men around the walls.

LITTLE JOHN : Regular patrols.

ROBIN, Lays down his bow : You all know what we’re doing. We go up along the dry moat... [points below]... then we head for that cart and then the tent. That’ll give us cover until we make our way to the trebuchets. [Gisborne tosses his rope over the side] Much, you’re in charge. If we don’t come back, you fight to the end.

Little John stops and looks at Robin.

MUCH : Well, I’m coming too, aren’t I ?

ROBIN : No-no-no-no. No, you’re not. I need a cool head here [points below], not a hot one out there.

MUCH, With disbelief and hurt : What ?!

ROBIN : Listen to me... [puts his hand on the side of Much’s head]... you’ll get your revenge for Allan, I promise.

Much sullenly relents. Robin gently slaps his cheek. Tuck stands at the edge, rope in hand. Much hands Tuck his bag and Tuck slips it over his shoulder. Gisborne, Robin, Tuck and Little John stand ready with their backs to the parapet. Robin looks at them all.

ROBIN : Right, let’s do this. [Little John nods] Ready ?

All four abseil down the side.

 

OUTSIDE TOWN.

The four poke their heads up over the edge of the moat and quickly duck down again as two horsemen go by. After they pass, the outlaws scramble out of the moat and run for the cart, ducking down beside it. Beyond it the soldiers sit by the fire and talk, oblivious to the intruders. Robin peers around the wheel, then looks back and nods.

ROBIN, Whispers : All right ?

Robin crawls on his hands and feet to the tent. Tuck, Gisborne and Little John follow, all unnoticed. Little John and Tuck go to one trebuchet, Robin and Gisborne to the other. They unhook the chains and set them up again shorter than before, lessening their range dramatically.

LITTLE JOHN to Tuck : Yeah ?

TUCK : Let’s go.

The four crawl back to the cart unobserved just as Blamire starts striding among the soldiers, yelling orders.

BLAMIRE : Come on, you lazy rabble ! Move yourselves !

Blamire appears out of the haze as Robin crawls back to the wagon.

BLAMIRE : Get to your posts ! Weapons ready !

The soldiers scramble to obey.

ROBIN to gang : The Sheriff had no intention of waiting till dawn.

BLAMIRE : We attack immediately !

The Sheriff looks at Nottingham as Blamire strides to his side.

SHERIFF : Time to wake them up, I think.

The soldiers load the trebuchets. Blamire lowers his hand.

BLAMIRE : Loose !

The soldiers trip the trebuchets. The flaming barrels are sent straight up as the Sheriff looks out at the town expectantly. When he doesn’t see flying, flaming barrels, he turns to Blamire.

SHERIFF : What’s going on, Blamire ?

Blamire looks up as the barrels start to whistle in the air. The Sheriff looks up, too, and sees the barrels falling down right on top of them. Blamire grabs the Sheriff pulls him away.

BLAMIRE : Run for cover !

The barrels come down on top of the trebuchets and explode, destroying them. Robin takes advantage of the chaos.

ROBIN : Come on ! Run !

SHERIFF : The trebuchets ! [Looks round in confusion, then sees the outlaws running] Robin Hood ! Get him !

The gang run into a band of soldiers who draw their swords, forcing them to stop in their tracks.

SOLDIER : Stay there !

TUCK : Robin ?!

Robin looks round, but realises they are surrounded. Then he hears hoofbeats approaching. Archer is galloping towards them. He shoots a flaming arrow at a small barrel, which explodes with a blinding light, cutting off the gang from the Sheriff and the other soldiers. The foursome fight off the guards in the bedlam. The Sheriff is bewildered at what’s happening as Archer rides by, holding his bow over his head, cheering at his feat. He then shoots a flaming arrow at another barrel and it explodes.

ARCHER : Run for it, Robin !

ROBIN : Come on ! Go !

The gang run for town as the Sheriff watches. Blamire remains calm, shouting orders.

BLAMIRE : Archers to the left flank. Prepare to fire !

The archers assemble as ordered.

 

MAIN GATE.

Much, having watched the situation from above, descends the battlements using the ladder by the main gate.

MUCH : Open the gates !

Two men pull open a door each as Much jumps off the ladder. Robin, Tuck, Gisborne and Little John run down the bridge. Archer gallops behind them, the soldiers close at his heels. The outlaws and Archer run in and the men close the gates behind them before the soldiers can get through. Much, Tuck and Robin hold the doors closed while Little John and Gisborne put in the beam to reinforce it. Robin heads for Archer before turning to find Much first instead.

ROBIN : You see ? That’s why I had you here ! Now you know !

MUCH, Giddy with success : That’s for Allan !

Robin goes to Archer. Much climbs up to the battlements.

ROBIN : I thought you’d run out on us !

ARCHER, Dismounts : Thought you needed a hand. By the way, I got you a little present, courtesy of the Sheriff.

Archer slaps a leather flask into Tuck’s hand.

ROBIN, A bit suspiciously : What’s that ?

Tuck smells the liquid and recognises it, delighted.

TUCK : It’s Byzantine fire ! [Pours some into his hand and smells it again] If I can work out its base components, I can make some more of this.

Robin looks intensely into Tuck’s eyes.

ROBIN : So we can fight the Sheriff.

Tuck looks proudly into Robin’s eyes. Robin shoves Tuck’s good shoulder.

ROBIN : Do it !

Robin goes to the ladder. Tuck smells his hand again, thinking.

 

OUTSIDE TOWN.

The Sheriff is livid.

SHERIFF : Destroy everything !

BLAMIRE : Storm those gates !

SHERIFF : I want Robin Hood’s head !

BLAMIRE : Attack !

 

NOTTINGHAM CASTLE. DUNGEONS.

Isabella goes to the door of her cell, by which sits a peasant man as guard. She talks to him dreamily, sultrily.

ISABELLA : Well, well, well. You are a big boy, aren’t you ? [Chuckles at his silence] Oh, come on, now. Don’t be shy. It’s just you and me, waiting for the end. I mean, Robin Hood can’t win. You saw the Sheriff’s army. So I guess we’re in the same position... condemned. [Sighs] Such a waste.

 

NOTTINGHAM TOWN. INSIDE THE GATES. DAWN.

Robin climbs the ladder to Much on the battlements.

MUCH : Robin ! We’re going to need the King’s troops fast.

ROBIN : Kate won’t let us down.

They both look down at the bridge where soldiers are wheeling a battering ram made of three thick logs towards the portal. The ram hits the gates, which have been braced with thin tree trunks. Below, Gisborne turns sharply at the noise.

GISBORNE, Yelling up to Robin : The gates won’t hold against a battering ram and we don’t have the men to take them on !

The battering ram pounds the gates again and archers, behind it, shoot flaming arrows over Robin and Much’s heads.

MUCH : Run !

ROBIN, Down to the men below : Take cover !

Archer, Little John and Gisborne scramble to the sides. Tuck, with nowhere to go, turns his back and protects his head and the flask as the flaming arrows land amongst them. The battering ram pounds the gates. Robin fires an arrow and a soldier falls. Much shoots another right in the heart.

ROBIN, Yelling down : Pull everyone back into the castle courtyard ! [Tuck slides the flask of Byzantine fire over his shoulder] We defend from there until the King’s troops arrive !

Robin tosses his bow down.

LITTLE JOHN to peasants : Move ! Let’s go.

Little John and the men move a cart into the gateway. Robin tosses his quiver down.

LITTLE JOHN : Take cover ! Take cover ! Take cover !

ROBIN to Much : Abandon this tower. Take a company of archers, hold them as long as possible.

Much nods as Robin goes down the ladder. Little John, two men and Gisborne position themselves to turn the cart on its side.

LITTLE JOHN : One, two, three.

The men turn the cart over.

MUCH to men on the battlements : Abandon the tower !

Tuck runs to the castle as the men put up more barriers. Much and seven archers take up position behind the overturned cart.

MUCH : Steady ! [The battering ram pounds the gates] Draw ! [The battering ram pounds again and the gates burst open] Loose !

Eight arrows fly and fell the first soldiers coming through. The battering ram is pushed in after them.

MUCH : Run !

The eight men run for the castle. In front of the castle gate, Tuck stands, directing another line of archers.

TUCK : Hold ! ... Hold !

Much and the archers come round the corner and run past the line.

TUCK : Nock ! ... Draw ! ... Loose !

The archers let fly their arrows and immediately retreat to the rear, exposing a line led by Little John.

LITTLE JOHN : Nock ! ... Draw ! ... Loose ! Fall back !

Little John’s archers retreat to the rear and Much’s line steps up.

MUCH : Nock ! ... Draw ! ... Loose ! Fall back !

TUCK : Fall back to the castle !

MUCH/LITTLE JOHN : Fall back ! Fall back !

Tuck and Little John usher the men into the courtyard. Much is overtaken by the heat of the moment, seeing that most of their opponents are down, and starts to celebrate, cheering and jumping up and down in front of the gate. Little John and Tuck each grab an arm and pull him back through the doors just before they close.

 

NOTTINGHAM CASTLE. DUNGEONS.

Isabella is still crooning to her guard. He looks back at her.

ISABELLA : Isn’t it traditional to offer the condemned one last request ? You open the door and I’ll give you exactly what you want.

The man smiles, giddy with anticipation. He gets the keys and unlocks the door. Isabella steps out, puts her left hand on his shoulder, seemingly to give him a big kiss, but her right hand pulls out his dagger and stabs him.

ISABELLA : Men are so easy.

 

NOTTINGHAM CASTLE. COURTYARD.

Robin runs into the courtyard, pulling an arrow from his quiver.

TUCK : John !

Little John joins Tuck and Much and helps them and a few men turn over a flatbed wagon in front of the gate.

 

NOTTINGHAM TOWN.

Blamire and the Sheriff march through the town as archers scout the streets. Spent arrows and felled bodies are everywhere.

SHERIFF : Bring the battering ram, smash those gates ! And bring me the prisoner you captured !

BLAMIRE : My lord ! [Blamire goes back through the town] Battering rams, now !

 

NOTTINGHAM CASTLE. COURTYARD.

Little John looks through the crack in the gates, then calls out to the men above.

LITTLE JOHN : Portcullis !

He and two men run out from the gates as the portcullis is lowered.

Isabella, cloaked, makes her way from the dungeons into the courtyard, unnoticed, but watching. Much, holding his sword, directs a line of archers behind the overturned wagon. Behind him is Little John’s line, and Archer leads a third, freeing Tuck to work on the Byzantine fire. Robin stands in the middle of Much’s line of archers.

LITTLE JOHN to archers : Get in rank with me !

ROBIN : Get ready !

MUCH, Pointing his sword at the archers : Hold !

Isabella stops by the small steps, watching, holding her dagger. The battering ram smashes open the gates and they swing back to almost closed.

MUCH : Draw !

Blamire brings Kate forward into Robin’s line of sight between the doors.

ROBIN, Interrupting : Wait !

MUCH : Loo—

ROBIN : Wait!

KATE : I’m sorry, Robin.

Robin grabs the tip of his nocked arrow and flips it forward to hold it against the bow. The Sheriff pushes open the left door all the way, revealing himself.

SHERIFF : Not as sorry as she’s going to be.

Robin glances back to see where Much is.

SHERIFF : She was on her way from Loughborough... with this. [Holds up a folded note and looks at it] Expecting reinforcements ? Not coming. [Tosses the parchment casually aside.]

Isabella wipes her dagger on her cloak, licks her lips and heads up the small steps.

SHERIFF : Don’t believe me ? Tell him.

Blamire shakes Kate, who struggles against his grip.

ROBIN, Whispers meaningfully to Much : Much...

Robin looks up at the battlements over the portcullis. Much looks up, too. Robin turns away from the Sheriff to circle behind Much, feigning exasperation to the Sheriff.

SHERIFF : King Richard isn’t coming either. He was on his way...

ROBIN, Whispering : Can you do it ?

MUCH, Takes a deep breath : Watch me.

SHERIFF : ... but he was captured by Leopold of Austria.

Robin completes his circle and faces the Sheriff again.

ROBIN : You’re lying.

KATE : It’s true. He’s being held to ransom.

SHERIFF : Two hundred and fifty thousand crowns, enough money to bankrupt a nation.

Much runs along the battlements with a rope in hand.

KATE : The troops at Loughborough won’t fight unless Richard leads them.

SHERIFF : So what’s it to be, Hood ? Surrender or slaughter ?

Much tosses the rope down into the courtyard.

ROBIN : Neither.

Tuck, Gisborne and Little John catch the rope.

ROBIN, Striding forward, stalling for time : You see... I don’t trust you... Vaisey. [Much takes up the slack in the rope] You said you’d take no prisoners.

SHERIFF, Flippantly, feigning remembering : Oh, yes. Yes, I did say that. Well, that was rather hasty of me. I mean, who’s going to pay tax if the villagers are all dead ?

ROBIN, Scoffs : So... What, you’re going to release all these people now only to make slaves of them later ?

SHERIFF : Why ?

ROBIN, Scoffs again, shaking his head : You don’t give me much of a choice, do you ?

SHERIFF, Chuckles : What, have you got some little trick tucked up your sleeve, have you, hm ? [Much nods to the men below] Humiliate me and rescue the girl ?

Much looks down at Kate on the other side.

SHERIFF : You’re so predictable, Hood. Bored with that game.

Robin’s eyes flicker to Kate.

SHERIFF to Blamire : Kill her.

ROBIN : Kate ! Above you ! [Running back behind the wagon, to Tuck] Lower the rope !

Much is quickly lowered down in front of Blamire and Kate, one foot in a loop in the rope. Blamire draws his sword and Kate elbows him in the chest, breaking free. She throws her bound hands over Much’s head.

MUCH : Up !

GISBORNE : Pull !

Gisborne, Tuck and Little John pull back on the rope. Blamire tries to grab them, but Much and Kate are quickly raised up out of his reach.

ROBIN : Fire !

Up on the battlements, Archer and some villagers shoot down at the soldiers. Robin and the archers behind the wagon shoot. Soldiers fall. A peasant man pulls Much and Kate back over the parapet.

KATE : Quick ! Ah !

Archer leans over the battlements and shoots at the Sheriff, who ducks and runs to the side of the gate. Blamire stands on the other side.

SHERIFF : That is the last time Robin Hood makes a fool out of me !

Kate waits for Much as he tumbles ungracefully over the edge of the wall and giggles at him. The villagers and Robin shoot as fast as they can.

SHERRIF : To the tunnel !

The Sheriff and Blamire run from the gate.

BLAMIRE : Fall back !

The soldiers retreat and the battering ram is pulled back to the centre of the marketplace.

MUCH : It’s working ! They’re falling back !

One last arrow hits the shield of a retreating soldier.

ROBIN : They’re regrouping. [Calls back up the stairs] Barricade the portcullis !

Kate runs down the steps from the battlements.

KATE : Come here !

She throws herself into Robin’s arms. Robin gives her a long embrace before setting her on her feet.

ROBIN : Are you all right ?

KATE, Nods : Yeah.

MAN : Bring him inside.

Robin looks behind him at the wounded being taken inside. Robin turns to them. Little John pats the shoulder of an exhausted old man, who gratefully sits down as Little John looks at the wound of his neighbour.

MAN : I think he’s still breathing.

Gisborne looks around in despair at the few men they have left.

 

NOTTINGHAM CASTLE. COURTYARD.

As the gang and peasants do what they can to prepare for the next assault, Robin rests his head on his folded arms on the side of the overturned wagon. His face is solemn, knowing their situation is hopeless. Tuck comes up behind him and leans an arm beside him.

TUCK : The people need you, Robin. Talk to them. [Robin doesn’t move or answer] Robin ?

Robin remains silent a moment before slowly turning his head to look at Tuck, realising he must act the leader. He stands and walks slowly up to the top of the steps. He turns and looks around at all the remaining men.

ROBIN, Starting bleakly, then gaining strength and conviction until shouting at the end : Loyal comrades... you know the situation. And you know that we are on our own. Now we have already lost friends and loved ones. [Starts to pace along the top] But England will lose far more if we do not make a stand this day. And yes, some of us may fall, but our fight will live on. In the minds of those that despise injustice, in the hearts of those that cherish freedom, you are the soul of England standing firm against tyranny for a real future. Now ask yourself, is that not something worth fighting for ?! [Draws sword] Together... [raises his sword high]... for England !

All those in the courtyard raise their fist in the air and cheer. Archer, near the gate, sees movement behind him and looks out the portcullis.

ARCHER : They’re coming !

Archer pulls an arrow from his quiver, nocks and draws.

LITTLE JOHN : Archers ! Archers !

The soldiers march down the street and start pushing the battering ram forward from where it was left. Robin and the villagers let arrows fly. More arrows whiz past them. Soldiers fall. From the battlements Kate drops a rock onto a soldier climbing up a ladder towards her. Robin lets loose arrows as fast as he can nock them. An arrow fells a villager. Robin quickly shoots the soldier who fired it. Much runs to Little John on the battlements. Together they push a ladder down with soldiers climbing up it.

LITTLE JOHN : Much, get down to the portcullis. Help hold it.

MUCH : Right !

LITTLE JOHN : Go !

Kate fights a soldier on the battlements and runs him through.

 

NOTTINGHAM. TUNNEL.

The Sheriff, Blamire and a small company of soldiers walk down the tunnel. Drifts of limestone pellets litter the floor.

SHERIFF : Robin Hood won’t know what’s hit him.

They come upon Archer’s wall.

BLAMIRE : Blocked. There’s a balance trap. We’ll never get through there, my lord.

The Sheriff’s eyes dance over the face of the wall, first frowning, then chuckling as an idea forms.

SHERIFF : Well, we’ll see about that. [Chuckles] Back.

The Sheriff smiles and turns round, noticing the guards still blocking his return path.

SHERIFF : Back !

The soldiers split neatly to each side and the Sheriff walks between them.

SHERIFF : Bring down the Byzantine fire !

 

NOTTINGHAM CASTLE. COURTYARD.

The battle continues. The archers behind the wagon have all fallen or retreated behind other barriers. Much surges forward, shooting an arrow, and motions with his arm for the men to advance.

MUCH : Archers ! Forwards !

Much ducks to avoid an incoming arrow, then pops up again and shoots as the peasant archers move in with him. Soldiers fall.

 

NOTTINGHAM CASTLE. THE GREAT HALL.

Robin runs in from the main doors to the balcony.

ROBIN : Tuck !

TUCK, Not looking up from his work : Yeah ?

ROBIN, Leans on the railing : I need that fire ! We can’t hold out much longer !

TUCK, Looking up excitedly at Robin : Robin, Robin ! [Steps back to get a long-handled, small pitcher] Nut oil. The Sheriff had gallons of it in the cellar. [Pours the contents of the small pitcher in.]

ROBIN : Boiling oil, we can use it. [Glances back through the doors.]

TUCK : No, no-no-no-no. I can do better than that. [Sets down the pitcher and picks up a short burning candle] Watch. [Lights a fuse with the candle] The nut oil is a base compound.

Robin glances back through the doors again. Tuck steps back.

TUCK, Impatiently : Come on.

The mixture explodes in a ball of fire that almost reaches the top of the double-high ceiling. A woman screams at the noise. Robin watches in awe.

TUCK : That, my friend, is Byzantine fire.

ROBIN, Pondering the possibilities : How much have we got ?

TUCK, Turns round, his arms wide at the several large barrels behind him : Gallons and gallons.

ROBIN, Looking at Tuck intensely : Get it done.

Kate rushes in behind him.

KATE : Robin ! The portcullis is breached. We can’t hold them.

ROBIN, Looks over the balcony in dismay, Mouths : Damn !

Kate grabs his arm.

KATE : They’re going to take the courtyard !

Robin runs out the doors and Kate follows.

 

COURTYARD.

Once outside, Robin sees Much trying to fight off two soldiers at once from behind the wagon. He quickly pulls an arrow from his quiver, nocks and shoots. The arrow hits one of the soldiers in the neck and he drops like a sack of potatoes as Much stands up and slams his sword into the helmet of the second.

ROBIN : Much ! [Windmills his arm] Pull back ! John ! Abandon the battlements !

Much has stepped out beyond the wagon and is furiously fighting two soldiers. His sword dances as he blocks and brings up a slicing blow at one, then fights the other off.

ROBIN : Much ! [Much turns around and stabs a third soldier] Much !

Behind Little John, a wooden roof is on fire. Little John viciously stabs a soldier on the floor with the point of a banner pole.

ROBIN : Get everyone in the hall !

The villagers stream past Robin into the castle. Much rallies them to go.

MUCH : Come on !

LITTLE JOHN, Waving the banner : Abandon the battlements !

KATE : Fall back !

Kate helps a man inside. Much is the last one. He glances back to be sure before going inside.

 

THE GREAT HALL.

Robin runs to the railing of the balcony.

ROBIN : Pass out the weapons and ammunition ! Gisborne, get these men into position !

Archer walks forward from the back of the room, carrying a small barrel on his shoulder and another full of arrows in his hand. Gisborne, behind him, starts shouting orders.

GISBORNE : Barricade the doors ! Move !

Isabella, wide-eyed but unnoticed, sidles to the back of the hall.

ISABELLA, Quietly : Guy.

Gisborne turns to face her. She meekly steps towards the tunnel entrance, knowing he will follow.

GISBORNE : Isabella.

Archer rushes past Gisborne as Isabella closes the door behind her.

ARCHER : It’s the entrance to the escape tunnel. [Gisborne slowly steps towards the door] Why’s she gone in there ? She knows it’s blocked. I’m going to get Robin.

Archer starts to leave, but Gisborne grabs him.

GISBORNE : No. [Draws sword and faces the entrance] She’s mine.

Gisborne takes another step.

ROBIN : Barricade the door !

Men race to block the main doors as Gisborne enters the tunnel. Archer looks up at Robin, then decides to follow him in.

 

TUNNEL.

Gisborne walks slowly, his sword out in front. Archer walks down the other side and sees a grate at the bottom of a wall. He taps it with his sword, making a loud rattle.

GISBORNE : Shh.

ARCHER : Where does that lead ?

GISBORNE : It leads into the cellar and back to the castle.

 

OUTSIDE NOTTINGHAM. GRAVEYARD.

The Sheriff walks towards the tunnel entrance as Blamire climbs out.

SHERIFF : So, you’ve laid out the barrels like I told you to.

BLAMIRE : Exactly as you said.

A soldier holds out a torch to the Sheriff, who lights a short, thick, stick-like fuse in it.

SHERIFF : Good. Very good.

The Sheriff drops the fuse down the open hole and walks away. Blamire watches him go, confused for a moment, then realises gravely that there’s about to be an explosion. Balls of fire erupt from the grave.

 

TUNNEL.

Archer and Gisborne fight to keep their balance as the explosion rocks the ground beneath their feet. Dust rains down on them.

ARCHER : Byzantine fire.

GISBORNE : So that’s why Isabella came down here. She’s trying to blast her way out of the tunnel.

ARCHER : Might be a way out for all of us.

GISBORNE : Go and tell Robin. I’ll deal with Isabella.

Archer turns back. Gisborne continues cautiously forward.

 

NOTTINGHAM CASTLE. THE GREAT HALL.

Tuck is standing on a large barrel. He gives Kate a small one.

TUCK : Fill it. Fill it, please. [Tuck hops to another barrel] Robin !

Robin comes over. Tuck kneels down to him.

TUCK : Robin, if we use this much Byzantine fire, we’ll destroy everything. [Kate turns back with the pitcher] The castle, the Sheriff’s army—

KATE, Interrupting : And with it, his power, everything he has, gone for ever. That’s what we want, isn’t it ?

TUCK : Kate ! We’ll kill every man, woman and child in here.

Archer comes out of the tunnel.

ARCHER, Breathlessly : Robin ! The tunnel ! Isabella’s just cleared it.

Little John calls out from the balcony where he, Much and several archers stand ready.

LITTLE JOHN : Robin ! They’re coming !

ROBIN : Tuck, hold them out ! [Runs to Archer] Tuck, you’re in charge.

TUCK : John, hold the doors !

Tuck pounds a barrel top with his cross.

 

TUNNEL.

Isabella waits for Gisborne, seeing the glint of his sword in the dim light. Gisborne walks through drifts of dust and limestone pebbles on the floor.

GISBORNE : Isabella !

ISABELLA : Guy ?

Isabella slinks behind a pillar. Gisborne walks on, water dripping around him.

GISBORNE : Isabella, where are you ?

Gisborne walks past Isabella’s pillar.

ISABELLA : Come and get me. [Chuckles.]

Gisborne stops and puts his sword at Isabella’s throat. Isabella looks back at him.

GISBORNE : That explosion.

Isabella looks down at the blade.

ISABELLA : The tunnel should be clear by now. [Steps forward] I’d say there’s a way out if you want it.

Gisborne lowers his sword.

ISABELLA : Look at you, Guy.

Isabella faces him, holding out the bottle of poison on her palm.

ISABELLA : Perhaps it’s time you take the poison for yourself. [Isabella reaches for his arm] After all, you’ve destroyed anyone you’ve ever held dear to you. You know, brother, you loved me once.

Gisborne hangs his head as the Sheriff comes up behind him.

SHERIFF : And me, too.

Gisborne whips his head around to look and raises his sword at the Sheriff as the Sheriff walks closer.

GISBORNE, Turns to Isabella : You planned this ?

Isabella chuckles.

SHERIFF : Isabella, you will, of course, relinquish your claims to my title, if... you wish to join me.

Isabella unbuckles her cloak and lets it drop behind her before stepping towards the Sheriff.

SHERIFF : I didn’t want anyone else to have the pleasure of killing you, so I set up this little trap.

Blamire steps forward and draws. Isabella brings out her dagger.

SHERIFF : Stay back. [Gisborne takes small retreating steps] He’s mine. [Draws] The man who tried to kill me. I made you !

The Sheriff immediately attacks. Gisborne blocks and punches him as Isabella darts behind a pillar.

GISBORNE : I won’t make the same mistake twice.

The Sheriff and Gisborne fight. Gisborne has the Sheriff on his knees. The Sheriff holds up the sword with both hands, blocking Gisborne’s repeated blows. Isabella steps behind Gisborne and grabs his arm just as Robin intervenes, catching her other arm and her neck and twisting her out of the way, but Gisborne’s arm is pulled round, distracting him. The Sheriff sees the advantage and slices Gisborne’s arm. Blamire points to the side, directing two soldiers. The Sheriff attacks again as Robin pushes Isabella into a pillar.

ROBIN, Hissing : Still as treacherous as ever.

Isabella brings up a knee to Robin’s gut and he is forced back into the soldiers. Robin draws as the soldiers charge him. Robin pushes one aside. Isabella calmly walks over to the Sheriff’s “side” of the tunnel. The Sheriff kicks the back of Gisborne’s knee. Gisborne fights to keep his balance. The Sheriff is about to stab him when Archer charges the Sheriff.

ARCHER : Gisborne !

The Sheriff turns to Archer, who fights with a sword in each hand. Blamire renews the attack on Gisborne. Robin fights the two soldiers. Archer kicks the Sheriff. Gisborne bests Blamire and kicks him back. Archer spins and kicks back the Sheriff. Robin fights off the soldiers. Robin, Archer and Gisborne retreat to the right side of the tunnel, each under an arch. Isabella advances, pointing her dagger at Robin. The soldiers and Blamire regroup. Robin draws his knife and holds it out with his sword. The Sheriff steps between the pillars in front of Archer as Blamire faces Gisborne. All have their weapons outstretched in front of them.

SHERIFF : How appropriate. A battle so huge should come down to the important few.

Gisborne, Archer and Robin stand ready. The Sheriff points his sword at Archer.

SHERIFF : A new one. Don’t know you, do I ?

Archer smirks at him.

ISABELLA : He’s my mother’s foolish mistake. [Glances at Gisborne] Look at us, the whole sorry family.

Robin looks sideways at Archer and Gisborne and nods.

ROBIN : Together.

ARCHER : Brothers in arms.

The Sheriff attacks Robin, Blamire attacks Gisborne, and the soldiers attack Archer. Robin blocks the Sheriff ’s blow and twists under his arm, away from the wall as Archer dropkicks one of the soldiers. Gisborne also makes a twisting move against Blamire, moving away from the wall. Archer quickly dispatches the remaining soldier and faces Blamire. The Sheriff swings at Robin, who blocks. Robin swings and the Sheriff ducks as Gisborne knocks down a soldier. Meanwhile Blamire punches Archer’s face, causing Archer to drop his katana, then Blamire kicks Archer in the chest, kicking away Archer’s remaining sword at the same time. Archer falls on his back, then kicks himself to his feet again. Gisborne sees he’s defenceless.

GISBORNE : Archer !

Gisborne tosses his sword to Archer. Robin wrestles the Sheriff to the floor. He grits his teeth and stands over him, holding the point of his sword down.

ROBIN : This is for all the lives you’ve ruined... [Isabella stands behind the pillar, watching] ... for all the people you’ve killed.

SHERIFF : Now, Hood...

Robin changes his grip on his sword and holds it over the Sheriff. Isabella charges him, but Gisborne sees her.

GISBORNE : Robin !

Gisborne pushes Robin out of the way, but Isabella reaches with her dagger and grazes Robin’s neck. Gisborne stands over the Sheriff now, defenceless. The Sheriff sits up and stabs Gisborne with all his might. Isabella steps forward and drives her dagger into his back. The Sheriff pulls out his sword and Isabella her dagger, whipping her hair out of her face. Gisborne grimaces.

ROBIN : Gisborne!

Gisborne falls on his side towards Robin. Archer, having knocked out Blamire, steps over and kneels at Gisborne’s side. The Sheriff gets up and sees Blamire on the floor. Gisborne tries to stand, but falls again. Robin brandishes his sword at the Sheriff.

ROBIN : This ends... here !

Isabella points her dagger at Robin.

ISABELLA : How right you are, Robin Hood.

Isabella touches her neck in the same spot as she cut Robin and hisses loudly. Robin fingers his wound.

ROBIN : It’s a scratch. It’s nothing !

ISABELLA : No-no-no. You should be careful. I mean, this blade, it could be rusty or... or even worse.

Archer guards Gisborne from the Sheriff.

GISBORNE : What have you done ?

ISABELLA : I used your poison on the blade. A few drops flowing through your bloodstream... [Robin lowers his sword] ... I say you’ll be dead by sundown.

ROBIN to Gisborne : Is this true ?

Gisborne nods, grimaces in pain and lets his head sink to the floor. Robin contemplates his fate.

SHERIFF Ecstatic : Oh, this is too good to be true. You’ve killed Robin Hood ! Ah ! Oh, we’ll be back [Robin steps forward with his sword up] to finish the rest of you off with an army. Please... wait for me. [Steps behind Isabella] I don’t want to miss the big moment.

The Sheriff pulls Isabella down the tunnel. Gisborne groans. Archer turns him onto his back and Robin drops his sword and kneels at his side.

GISBORNE, Huskily to Robin : Clear the people out... through the cellar... backs onto this tunnel. The Sheriff will take his men the easy route through the Great Hall.

Archer nods to Robin, indicating he understands even if Robin does not.

ARCHER : So we hide our people in that tunnel until he moves his men through, and then we lead ours out.

ROBIN Nods to Archer : Get word to Tuck. [Jerks his head towards the castle entrance] Go on.

Archer starts to get up, but Gisborne pulls him down.

GISBORNE, Earnestly : Brother...

Archer smiles at him sadly, then leaves. Gisborne’s head falls back with a groan. Robin cradles his head. Gisborne’s eyes swim.

GISBORNE : Is this the end ?

ROBIN : For you and me both, my friend.

GISBORNE : I’m sorry. [Robin shakes his head] At least you have someone waiting for you... Marian... the love of my life. She was always yours.

Robin bites his lip, trying not to cry. Gisborne grasps Robin’s elbow from below.

GISBORNE : I’ve lived in shame... but because of you... I die proud... I am free.

Gisborne’s hand slips from Robin’s arm. Robin lifts his hand to close Gisborne’s eyes and Gisborne’s arm falls to his chest. Robin lets his head down softly and grieves a moment for his friend.

 

NOTTINGHAM CASTLE. THE GREAT HALL.

Little John and Much man the closed doors of the Great Hall on the balcony. Little John opens the door, throws something out, then spits and closes the door again. Meanwhile, Much yells down to Tuck.

MUCH : Tuck, get up here ! We can’t hold them !

Tuck pours from a large pitcher.

TUCK : Just a little bit longer !

Kate stands at his side.

KATE : Come on !

Archer comes out of the tunnel.

ARCHER : Leave the door ! Everyone is to follow me ! Robin’s orders ! [Archer picks up a boy to carry him] With me ! To the cellars !

Archer leads the peasants out. Those who can walk help those who can’t. Robin enters and leans wearily on a barrel next to Tuck.

ROBIN : Are we ready ?

TUCK : Yeah, we’re done, we’re done. [Looks at Robin with concern] Gisborne ?

ROBIN, Shakes his head solemnly, Mouths : No.

Robin grimaces with the first twinge of the poison’s effects. Tuck nods, understanding Gisborne is dead, but he also suspects something more with Robin.

ROBIN, Shouting impatiently : Get these people out !

TUCK : Come on !

Kate pulls a young man out the door. Much and Little John herd those still guarding the doors out.

 

TUNNEL.

The Sheriff leads his men down the tunnel. Isabella stops at Gisborne’s lifeless form and looks down at it. The Sheriff sees her and stops.

SHERIFF : This is no time for sentiment. [Turns and continues.]

Isabella looks down at Gisborne, then spitefully turns away. Blamire gets up and sheathes his knife, staring at Gisborne’s body. Meanwhile, Archer and Much crouch by the grate in the tunnel wall. Robin shushes the people behind him as the Sheriff’s men pass through in front of them. After they’ve gone, Archer pulls on the grate but it doesn’t budge.

ROBIN : Try it again. Come on.

Little John impatiently crawls forward through the peasants.

LITTLE JOHN : Out of the way !

ROBIN : Shh.

LITTLE JOHN : Move.

Little John hands his staff to Tuck. He spits on a hand, then rubs them together and grips the grate with both hands.

MUCH : Come on, John.

Little John pulls.

KATE : Come on, John.

Little John pulls harder, grunting with the effort.

KATE : Come on, John.

Little John groans loudly and breaks the grate free with a yell. Kate shushes him. Much hugs Little John.

MUCH : Thank you, John.

Robin crawls out after Little John and stands up. He sees the last man coming down the tunnel and throws his bow and quiver to the floor, then holds his hand up behind him to stop the others.

ROBIN : Stay back !

Little John holds the people back as Robin draws and fights the soldier. Much runs to stand by Little John, to hold the peasants back and to watch Robin. Robin holds the soldier’s shoulder and runs him through. He falls against the pillar and grimaces as Much and Little John let the villagers through.

ROBIN : Come on ! Get them out !

LITTLE JOHN, Encouraging the people : Go on !

ROBIN, Impatiently : Come on !

Kate passes Robin and notices him leaning on the pillar.

KATE : You’re hurt. [Robin doesn’t answer] Robin.

ROBIN : Just go on to the other side. I’ll see you there. Go on.

Robin gives her a gentle push. Archer stops by Robin.

ROBIN : Archer, she mustn’t know. [Archer looks after Kate] All right ?

Archer nods and runs down the tunnel. Tuck, overhearing, stops at Robin.

TUCK : Know what ? [Robin catches his breath] What’s happened ?

ROBIN, Puts a hand on Tuck’s shoulder : There’s something you need to know.

 

OUTSIDE NOTTINGHAM. GRAVEYARD.

Little John helps Kate and her young companion out of the grave. Robin follows, breathing heavily and stands with his hands on his knees.

ROBIN : John... get them all to the forest. [Little John nods and heads off to obey] Tuck, you set everything up ?

Tuck climbs up the steps and out.

TUCK : Yes.

Robin nods.

ROBIN : Archer... [Robin slaps Tuck’s side] ... you come with me. Come on.

Robin leaves, nodding back to Tuck. Tuck looks at Archer, who hurries after Robin. Tuck watches them go, then follows the rest towards the forest.

 

NOTTINGHAM CASTLE. THE GREAT HALL.

The Sheriff walks into the Great Hall. Isabella follows him in.

ISABELLA : They’ve all escaped. How could that happen ?

The Sheriff walks through the barrels, suspicious of a trap, but not seeing it yet.

 

NOTTINGHAM TOWN. MARKETPLACE.

Robin and Archer, both with arrows nocked and ready, walk down the street, watching for snipers. Robin walks with heavy steps. Robin lights his arrow in a blaze left from the Byzantine fire earlier, breathing heavily. He aims and draws, then suddenly winces in pain.

ARCHER : Can you do this ?

ROBIN : Of course I can. [Steels self against the pain and stands up] I am Robin Hood.

He aims, draws and lets loose with a grimace before doubling over. The arrow flies through the portcullis, the main doors and under the railing of the balcony.

 

NOTTINGHAM CASTLE. THE GREAT HALL.

An arrow lands solidly in a barrel right in front of the Sheriff and Isabella. The Sheriff immediately recognises the striped fletching and looks up at the balcony, expecting to see Robin, but the landing is empty. The Sheriff is puzzled. Isabella chuckles.

 

NOTTINGHAM TOWN. MARKETPLACE.

Robin turns to Archer.

ROBIN : Come on ! [Turns to leave] Let’s go.

Robin and Archer run out of Nottingham.

 

 

NOTTINGHAM CASTLE. THE GREAT HALL.

The Sheriff pulls out a large cork floating in the barrel and sniffs it.

SHERIFF, Casually : Byzantine fire.

The Sheriff sees that there’s a flaming arrow embedded in this barrel of Byzantine fire and realises what will happen next. The barrel explodes. Soldiers are blown aside outside the main doors.

 

OUTSIDE NOTTINGHAM.

A series of explosions rock the castle. The villagers and townsfolk turn to watch. Dust billows out from the town as Archer and Robin run down the bridge, leaping over fallen bodies.

ROBIN : Come on. Come on.

The castle towers collapse in billowing clouds of dust and smoke. Kate jumps into Little John’s arms.

KATE : We did it ! We did it !

Little John laughs. Much punches the air.

MUCH : Yeah ! [Archer and Robin run to join the gang] You did it ! You did it !

Much runs to embrace Robin. He puts an arm on Archer’s shoulder.

MUCH : You did it ! [Much hugs Archer] You did it !

All the people cheer loudly. Robin sombrely walks through them as the people slap him on the back and congratulate him.

LITTLE JOHN : Much ! Yes !

MUCH, Noticing Robin is gone : Where is he ? Where’s Robin ? He should be here to celebrate.

Tuck stops Much.

TUCK, Solemnly : Listen to me. There was a fight, in the tunnel. Isabella cut Robin with a dagger. The blade was poisoned.

MUCH, With disbelief : What ?

TUCK : He’s dying, Much, and quickly. It’s time to say goodbye.

Little John is stunned. Archer hangs his head. Much refuses to believe his ears and runs after Robin, who is steadily climbing the hill towards the forest’s edge. Little John tries to hug Kate.

LITTLE JOHN : Kate...

Kate wrenches away

KATE : No !

Little John reaches for her again, and she lets him pull her into an embrace, sinking against his chest. Tuck follows Robin, as do Little John and Kate. Archer glances back at the castle ruins before following.

Robin lets his hand slide over the tall stalks of brown grass as he walks up the rise.

 

SHERWOOD FOREST.

Robin looks up at the sun streaming through the trees as the gang slowly catch him up.

ROBIN : I’d forgotten how beautiful sunsets here can be.

Robin sighs and turns his head to look around at the trees.

ROBIN : Sherwood. This is home.

Robin looks back at the gang and realises he must say his goodbyes, however much he doesn’t want to. He turns to face them. Much tries to be brave and chokes back his tears.

MUCH : Is it true ?

ROBIN, Nods : The final battle.

LITTLE JOHN, Quietly : No.

MUCH, Shakes head : No, this can’t happen. There’s... there’s a cure.

Robin shakes his head.

ROBIN : Much...

Robin steps towards Much.

ROBIN : We have cheated death... so many times.

Much takes trembling breaths and takes a step forward.

MUCH : What am I going to be without you ?

Robin claps his hands on either side of Much’s head.

ROBIN : You... are already more of a man... than I will ever be.

Robin pulls Much’s head covering off and looks him sternly in the face.

ROBIN : You are Much... and you are my best friend.

Robin gives Much a long embrace and Much can’t hold back the tears any longer. Robin pulls himself away and turns to Little John, a tear streaking down his cheek. Much turns his back, unable to watch any more.

LITTLE JOHN : This isn’t fair.

ROBIN : Oh, come on, John ! [Tries to smile, Fiercely] Today is a good day to die !

Little John hugs Robin. They are both crying now. Robin turns to Archer, then groans and doubles over. Archer catches him. Robin grabs his arm.

ROBIN : And you... you make sure this doesn’t finish here. Because this... this is where you belong.

ARCHER, Grimly : Without you ?

ROBIN : These men are your brothers now. [Robin turns to Tuck] Our work isn’t finished yet, Tuck. You found me again, and you saved me. And you’ll find another leader. I know you will.

Robin looks up at the hilltop, then turns to Kate.

ROBIN : Kate... [Robin puts a hand on the side of her head] Brave Kate.

Kate strokes Robin’s cheek, then nestles her head on Robin’s shoulder.

ROBIN : I’m sorry I have to leave you.

Robin looks back at the gang, and Much finally looks at Robin in trepidation.

ROBIN : All of you. But I have to do this alone.

Robin leaves Kate and starts up the hill. After a few steps, he leans on a tree and groans. He puts a hand to his stomach and continues up the rise towards the sun. Archer and Little John watch solemnly. Little John steps forward to Kate and Much and puts an arm round each one. Robin stops, doubles over, then turns between the rocks and continues into the forest out of sight.

 

SHERWOOD FOREST.

Robin weakly climbs into the exposed roots of an old tree and settles himself into the hollow. He lays back his head, breathing heavily. His eyes catch movement, and he watches as a woman in a light blue cloak, the hood partly over her head, approaches him, winding through the trees, stealing glances at him. She smiles and chuckles slightly.

ROBIN, Whispers : Marian.

Marian smiles and stops in front of him.

MARIAN : I have waited for you.

ROBIN : I knew I would find you again.

Robin chuckles. Marian smiles.

MARIAN : It’s time.

Marian reaches out a hand to him. Robin sits up, reaching for her, grasps her fingers and rubs them, convincing himself he’s really touching her.

MARIAN : The greatest adventure is yet to come.

Robin gets to his feet. Marian smiles. Robin strokes her face.

ROBIN : My wife.

MARIAN : Now and for ever, my love.

Robin gives her a long kiss and Marian wraps her hands round the back of his neck. Robin pulls back and they look into each other’s eyes and laugh, then embrace. Robin picks her up and swings her round in circles...

Robin’s hand reaches out from where he sits, then falls as he lets out his last breath. His head slumps to his chest. The birds continue singing to the setting sun, oblivious that the legendary Robin Hood has died in their midst.

 

SHERWOOD FOREST.

Much, Little John, Tuck and Archer carry Robin’s body on a stretcher. Kate trails solemnly behind. White lilies clasped in Robin’s hands over his chest dance with every step. The men take a break and put the stretcher down. A devastated Much looks down at Robin’s body. Tuck walks away a step.

MUCH : I never thought... it would end like this.

TUCK, Turns around : It does not end, Much. Robin Hood goes on. Our work here is far from finished.

MUCH, Looks up at Tuck : Our leader and our friend is dead.

Kate steps around the body, staring at it.

MUCH, Shakes head : No, we can’t go on.

Little John stares down at the body. Archer leans his back on a tree. Tuck puts his hand on Much’s shoulder.

TUCK : Would you let his legacy die along with him ?

Much looks at Tuck.

KATE : He wouldn’t want us to give up.

Much walks a few steps around Robin, gazing down at him.

TUCK, Glances at Archer : As long as Prince John and his allies bring misery and suffering to the people of England, we will fight it.

LITTLE JOHN, Nods in agreement : We are Robin Hood.

Kate nods, then steps determinedly to Tuck and shakes his hand firmly. Little John puts his hand on top of theirs. Archer stoutly walks to Tuck’s other side, looks down at Robin’s body, then at Tuck.

ARCHER : I’m with you.

Archer slaps his hand on top. Little John looks at Much.

LITTLE JOHN, Quietly : Much ? For Robin.

Much gazes down sadly at Robin’s body, then looks up at Little John. He slowly steps back to Tuck and rests his hand on top. Tuck puts his other hand on Much’s.

TUCK : Robin Hood.

LITTLE JOHN : Robin Hood.

Much nods.

MUCH/KATE/ARCHER : Robin Hood.

They break their hands apart and resume their positions as pallbearers.

TUCK : Come on. Let’s go.

The pick up the stretcher and continue carrying it through the trees. Kate follows with Little John’s staff.

 

END OF EPISODE THIRTEEN

END OF SERIES THREE

END OF THE LEGEND

Kikavu ?

Au total, 20 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

stella 
15.07.2017 vers 15h

loveseries 
14.05.2017 vers 00h

naadd 
18.04.2017 vers 16h

Kiraven 
26.03.2017 vers 21h

clothilde 
27.10.2016 vers 15h

nibor 
25.10.2016 vers 13h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 3 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Bannière de l'animation HypnoTrésor

Ne manque pas...

HypnoChannel, la chaîne YouTube d'Hypnoweb recrute pour son équipe
Intéressé ? | Plus d'informations

Faites la collection des HypnoCards de la catégorie Cops&Feds !
En vitrine | Teaser YouTube

Activité récente
Actualités
Perdus dans l'Espace obtient une saison 2

Perdus dans l'Espace obtient une saison 2
Visiblement convaincue par la série Perdus dans l'Espace arrivée sur sa plate-forme le 13 avril,...

Fin de mission pour Taken (et diffusion française)

Fin de mission pour Taken (et diffusion française)
En cette fin de saison télévisuelle, NBC vient d'annoncer l'annulation de sa série d'action Taken...

Première bande-annonce de Robin des Bois avec Taron Egerton

Première bande-annonce de Robin des Bois avec Taron Egerton
Une première bande-annonce a été dévoilée pour le prochain volet des aventures de Robin des Bois sur...

Taken change de case horaire

Taken change de case horaire
La série Taken portée par Clive Standen déménage : les épisodes de la saison 2 ne seront plus...

Jonas Armstrong arrive dans Urban Myths

Jonas Armstrong arrive dans Urban Myths
Urban Myths est une série d'anthologie de la chaîne britannique Sky Arts qui fait parler d'elle du...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Partenaires premium
HypnoPromo

Emilie1905, Hier à 19:35

N'hésitez pas voter au nouveau sondage pendant que vous êtes là

mnoandco, Aujourd'hui à 06:45

Vous avez regardé la saison 5 de Blacklist? De nombreuses questions vous viennent à l'esprit? Une animation est proposée sur le quartier ...

mnoandco, Aujourd'hui à 06:48

... 1 semaine = 1 question . Essayons ensemble de décortiquer les mystères de cette série. Direction le forum 1 semaine = 1 question, bien sûr!

mnoandco, Aujourd'hui à 06:49

Bonne journée à tous sur la Citadelle

mnoandco, Aujourd'hui à 07:27

Oups, j'ai failli oublier : nouvelles photos à départager sur le quartier Blacklist! Merci!

HypnoBlabla

Supersympa, Hier à 22:28

C'est bien ce que je disais...

Daisy2860, Hier à 22:30

Pffff

Daisy2860, Hier à 22:30

Cc juliette11 !

Juliette11, Hier à 22:31

Ça va Daisy ?

Daisy2860, Hier à 22:31

Oui cha va et toi ?^^

Viens chatter !